Air du temps  ~  Dé-Tour de France  - Gira sole.info  -  Hortus  - Pipelet  - Tutto in Pelle    

                               


 www.gira-sole.info





 bienvenu sur le site de


 gira-sole.info






Le Calendrier du jardinage

Au jardin, ce qui est bien difficile de rattraper, c'est le temps et le bon moment de s'occuper de son jardin. Pour éviter le risque de négliger telle partie ou l'autre du jardin, seul un calendrier établi à l'avance permet d'organiser les travaux au fil des mois et selon le temps dont on dispose

°

dès l'année 2021, gira-sole.info propose-

 'le calendrier du jardin' concernant les gestes et travaux à poursuivre durant les saisons 

°°°

En novembre le jour diminue d'une heure et 8 minutes

c'est à dire  :  au premier novembre le jour dure 10h09 

tandis qu'au 30 novembre le jour dure 9h01

°°°°



Le Jardin en Novembre

Au jardin d'ornement : selon les régions, protéger la souche des plantes qui craignent le froid par un paillis ou une couverture de feuilles mortes. Nettoyer les massifs, rabattre les plantes vivaces et incorporer entre les touffes des matières organiques.


Planter les bulbes qui fleuriront en mars-avril. Rentrer les vivaces conduites en pots et tous les bulbes ne pouvant pas passer l'hiver en terre, comme les dahlias, les glaïeuls et entreposer les hors gel et au sec. Ramasser les feuilles mortes. 


Laisser en place les graminées et les vivaces à belles inflorescences qui offrent de la nourriture aux oiseaux et sont particulièrement esthétiques sous le givre.

Les rosiers : planter les rosiers en racines nues. Butter et protéger-les dans les régions froides, pailler à base de branchage, de fourreau de paille où envelopper dans un sac plastique la couronne des rosiers à tiges.


Les haies : tailler une dernière fois les haies de plantes caduques. Rabattre les haies devenues trop imposantes, en procédant en deux fois et sur deux ans. Planter les essences caduques. C'est la meilleure période pour les arbres livrés en racines nues. 


Planter les arbres et arbustes grimpantes à feuillage persistant. Ouvrir les trous de plantation pour les sujets à venir. Vérifier les palissades avant l'hiver et protéger les essences fragiles contre le froid.

La serre et le bassin : sortir er protéger la pompe. Remettre le chauffage si le temps est froid, maintenir la serre fermée, mais aérer souvent


Au potager : labourer les espaces libres. Planter en pleine terre, ail, échalotte. Repiquer les plants de choux issus du semis de septembre. Butter les artichauts et les cardons pour les protéger du froid.

Au verger : planter les arbres fruitiers, les petits fruits et les vignes.


Divers : graisser et affuter les outils avant de les ranger. Vérifier les palissages avant l'hiver. Mettre les pots à l'abri. Assécher les vasques.

*

sources: jardin, encyclopédie pratique ; jardiner, c'est facile ; le jardin ; le nouveau jardinier

mise-en-page :   gira-sole.info

rédaction:   gira-sole.info

novembre 2021 

_____________

Le Laurier-sauce


De son nom latin 'Laurus nobilis' il appartient à la famille des Lauraceae. Spontané dans les régions méditerranéennes, le Laurier-sauce, appelé aussi Laurier commun, Laurier noble ou Laurier d'Apollon, est un arbuste à feuilles utilisées en cuisine en raison de leur saveur aromatique, il peut atteindre entre 2 à 6m de hauteur. Le Laurier-sauce est un arbuste persistant que l'on peut trouver également sous le nom Laurier vrai


Ses feuilles lancéolées, vernies et coriaces, dégagent, quand on les froisse, une odeur caractéristique due à une essence riche en diverses substances terpéniques, dont le géraniol, alcool commun aux essences de  géranium, de rose et de lavande. Le géraniol serait un vermifuge efficace. 

Les feuilles contiennent encore un principe amer et du tannin. Elles sont disposées de manière alterne sur les tiges. 


La floraison apparaît tôt dans la saison, au début du printemps montrant des fleurs crème à jaunes, groupées en petits bouquets ombelles.

Il aime les situations chaudes et ensoleillées, abritées des vents froids. Le sol doit être léger, sableux, humifère, souple et bien drainé.

Préférer une plantation du Laurier-sauce à l'automne ou au printemps en dehors des périodes de gel. Bien planter lui assure une belle reprise et une meilleure croissance. Il a besoin de soleil et être protégé.

Une taille du Laurier-sauce n'est pas nécessaire, mais elle permet de lui garder une forme harmonieuse ou une taille adaptée, si besoin. La suppression des fleurs fanées évite à l'arbuste de se fatiguer inutilement à fabriquer des graines. Le Laurier-sauce est facile à multiplier par marcottage de quelques uns de ses rejets en automne.

La récolte des feuilles

On apprécie particulièrement le Laurier-sauce pour ses feuilles aromatiques et très parfumées. La récolte à lieu au mois de mars jusqu'aux premiers gelées. 

On peut cueillir les feuilles à fur et à mesure de ses besoins ou les conserver après les avoir séché. Plus les feuilles sont foncées et anciennes, plus fort est leur parfum. Il est donc préférable de commencer par récolter les feuilles les plus anciennes, or les feuilles de Laurier fraiches sont plus amères.


Il ne faut pas utiliser le Laurier-sauce en quantité trop important, car son principe amer peut gâcher la sauce. On connaît au Laurier-sauce ou commun, des propriétés antiseptiques et stimulantes des fonctions digestives. 



Il ne faut surtout pas confondre le Laurier-noble(1) avec le Laurier-cerise(2), le Laurier du Portugal(3) et le Laurier rose(4) qui sont toxiques par l'acide cyanhydrique qu'il génère

°

Le Bouquet garni 


S'il fait partie du bouquet garni, il ne sera pas difficile de créer soi-même un bouquet garni, en cultivant quelques plantes. Pour lui conserver toute la saveur, cueillir de préférence les feuilles lorsqu'elles sont en phase de croissance. Faire les  sécher durant quelques jours dans un local sec et aéré avant de les mettre dans un bocal à l'abri de l'humidité. 

La composition du bouquet garni la plus courante est : 

Thym  -  Romarin  -  Persil  -  le Vert du Poireau

°

Dans le langage des fleurs


La couronne des Romains était en Laurier, elle récompensait les pètes et écrivains, ainsi que les grands empereurs se sont appropriées pour son symbolisme : Honneur et Triomphe

Chez les Grecs, le laurier favorise les rêves prophétiques, chez les Chrétiens il symbolise la vie éternelle par son feuillage persistant.

Symbole de victoire  et de paix, le Laurier évoque la force et la réussite

A Rome, les généraux victorieux étaient couronnés de feuilles de Laurier, d'où le nom de 'Lauriat' donné à celui qui remporte un prix dans un concours

sources : la grande cuisine aux herbes ; jardin, encyclopédie pratique ; gammvert ; sain et naturel, ouest-france   

mise-en-page : gira-sole.info

rédaction : gira-sole.info

novembre 2021 

°°°°

Le Jardin en Octobre

En octobre le jour diminue d'une heure et 28 minutes



Que doit on faire durant le mois d'octobre


Au Potager: 

On termine la récolte des fruits et légumes et conserver les légumes-racines de garde, pommes de terre, carottes, betteraves, céleris-raves hors gel.


Blanchir les scaroles avec un pot, les côtes de chardons avec un manchon de carton. On peut commencer à planter les choux de printemps, semer la mâche et semer sous châssis laitues, carottes. Commencer également à planter l'ail.

Protéger les semis de pleine terre avec un tunnel

Commencer à labourer et à bêcher les emplacements libres

Au Verger : 

Finir la récolte des pommes, des poires, rentrer les fruits pour les conserver à un endroit frais et sec. Poursuivre la cueillette du raisin.


Planter les nouveaux arbres fruitiers. Rabattre les cannes de framboisiers ayant portés des fruits. Vérifier les tuteurages et palissades. Apporter une fumure de fond.

Au Jardin d'ornement 

Arbres et arbustes : 

Élaguer, planter des espèces persistantes, les sujets à feuille caduques vers la fin du mois, sauf s'il gèle. Poursuivre les labours, bouturer les arbustes, buddleias, weigelias, seringats, mahonias, forsythias et saules, ainsi que les conifères.


Planter les bruyères en terre de bruyères, qui ne tolèrent pas un sol calcaire. Arroser les jeunes plantations. Désherber les massifs

Les rosiers : 

Préparer le sol en profondeur et planter les rosiers proposés en racines nues. Terminer la  taille des rosiers non remontants.

Arroser les jeunes plantations

Les fleurs : 


Planter les vivaces rustiques, muguets, pivoines. Arracher les plantes annuelles défleuries. Préparer les massifs et incorporer des matières organiques. Mettre en place les plantes bisannuelles, pensées, myosotis, giroflées, pâquerettes, digitales, œillets de poète.

Semer également les vivaces qui seront repiquées en place l'automne ou le printemps prochain.

Vers la fin du mois, commencer la division des vivaces après floraison. Tuteurer les dahlias, les roses téméraires, les glaïeuls, les soleils.

Supprimer les fleurs fanées.

La pelouse :  


terminer les semis de nouvelles pelouses et finir de regarnir les pelouses endommagées. Mettre en place les gazons en plaques. Terminer les tontes. 


Ramasser les feuilles mortes qui favoriseraient avec l'humidité, la formation des mousses.

Le bassin :

enlever la végétation  trop exubérante. Désherber, bêcher les berges et planter des plantes adoptées, soucis d'eau, primevères du Japon.. 


Rentrer les plantes flottantes non rustiques, les mettre dans l'eau dans un endroit hors gel et éclairé.

Débrancher la pompe, nettoyer-la, réviser-la, puis, stocker-la à l'abri. 

Ôter les feuilles mortes dans le bassin.

La serre : 

rentrer les plantes fragiles, contrôler la température, remettre le chauffage en route si nécessaire. Aérer dans la journée, nettoyer les vitrages afin de permettre à un maximum de lumière d'entrer dans la serre.

Terrasse et balcon : 


composer un décor d'automne avec des pensées, des chrysanthèmes, des choux d'ornement et des bruyères. 

Planter des arbustes en baies pour structurer le décor. Rentrer les vivaces élevées en bacs pour leur manque de rusticité.

Tenir prêt tout le matériel de protection nécessaire contre le froid.

*

Source: jardiner c'est facile  ;  le nouveau jardinier  ;  le jardinage

mise en page : gira-sole.info

rédaction : gira-sole.info

octobre 2021

*

Les Plantes aromatiques  

la Sarriette sauvage et la Sarriette du potager

La sarriette sauvage, aussi appelée de montagnes, de son nom latin 'Satureia montana L' est une plante vivace et  appartient à la famille des  'Lamiaceae' anciennement nommée la famille des Labiées. cette petite plante proche du Thym, pousse sur les pentes rocheuses des Alpes du sud et sur les côteaux arides et calcaires des régions méditerranéennes et également sur la côte atlantique.


Petit arbrisseau persistant, la sarriette des montagnes est une plante vivace, à tiges ramifiées, ligneuses qui portent des feuilles d'un vert foncé argenté, étroites et pointues, assez semblables aux feuilles du thym. Ce petit arbrisseau peut atteindre 30 à 40cm. 

Il fleurit de juillet à septembre, même jusqu'à octobre selon les régions.

Les fleurs petites,  blanches, roses ou lilas, sont composées en épis feuillés terminaux.


Comme beaucoup d'autres plantes aromatiques, les feuilles et les fleurs de la sarriette dégagent une forte odeur aromatique de poivre. C'est donc dans ces parties où cet arôme est dû à une huile essentielle qui, comme l'essence du Thym, contient du thymol et du carvacrol, d'où son activité antibactérienne puissante. Ses surnoms de pouvrette et de poivre d'âne, pebre d'aï en provençal.

La sarriette soulagerait les douleurs musculaires et stimulerait le tonus général, notamment nerveux, digestif et son action stimulante et antioxydante, font d'elle une alliée idéale pour renforcer le système immunitaire et lutter contre la fatigue physique. 


Sa saveur piquante relève à merveille les plats  à base de légumineuses, telles les lentilles, pois chiches, haricots et fèves et elle favorise la digestion. Elle se marie également très bien avec les viandes, notamment le gibier et sera un atout pour agrémenter les salades. La sarriette des montagnes est également un très bon condiment pour aromatiser les vinaigres.

L'huile essentielle de sarriette des montagnes, dont l'appellation est apparue en 1398, est connue depuis l'Antiquité par les Grecs et les Romains pour ses vertus aphrodisiaques. Son étymologie latine 'Satureia - herbe de satyre - fait référence aux satyres, des demi-Dieux au comportement impudique.


Cette huile essentielle peut s'utiliser en cuisine, si elle est diluée au préalable dans une matière grasse, comme crème, yaourt, lait, huile. Elle ne doit pas s'ingérer ou appliquer sur la peau à l'état pur. L'huile essentielle est exclusivement réservée aux adultes et adolescents. elle ne convient pas non plus aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu'aux enfants de moins de dix ans.

La Sarriette du Potager

De son nom latin 'Satureia hortensia' est cultivée dans nos jardins. Elle appartient aussi à la famille des  'Lamiaceae'.

Plus délicate que l'espèce sauvage, elle est une plante annuelle et peut atteindre une hauteur entre 15 et 30cm. Ses tiges poilues portent des feuilles vert foncé, lancéolées, aromatiques et persistants. De minuscules fleurs lilas s'épanouissent de juillet à septembre. 



Cette espèce est l'une des plantes aromatiques les plus connues et cultivées avec d'autres classiques, comme le persil, le basilic, le thym et le romarin. . Comme la sarriette sauvage, on l'utilise en cuisine de nombreuses façons.

Plus délicate que l'espèce sauvage, son huile essentielle est aussi moins active.


Plante mellifère, la sarriette est appréciée des abeilles, qui la butinent en été, alors que nombre de plantes ont déjà fleuri, et en fond un miel délicieux.

 Source : fermedelours ; plantes et santé ; j'aime jardiner ; la grand cuisine cuisine aux herbes ; atlas pratique des plantes du jardin

mise en page : gira-sole.info

rédaction : gira-sole.info

octobre 2021

°°°°

°

Le Jardin en Septembre

En septembre le jour diminue d'une heure et 31 minutes

Au cours de tout l'été, le jour diminue d'environ 4 heures

°°°° 


Le mois de septembre est un des mois où on doit s'occuper d'un côté de la récolte des fruits, légumes,

de la taille des haies, des arbres et arbustes,  et d'un autre côté de la plantation des bulbes, et de semer des annuelles et des bisannuelles.



Au premier plan, selon le temps qu'il fait, ne surtout pas oublier d'arroser les plantes et la pelouse, de désherber et de supprimer les fleurs fanées. 

D'ameublir les parcelles non cultivées et de préparer la terre pour les plantations d'automne et de retourner les plates-bandes.










Au jardin d'ornement diviser les touffes de plantes vivaces défleuries. Commencer à planter des pivoines, des iris, des colchiques, des crocus. Déterrer les bulbes des glaïeuls hâtifs et rentrer-les à l'abris au sec.

Arbres, arbustes et conifères creuser les troues de plantation et planter jusqu'à mi-octobre les arbres et arbustes à feuillage persistant, ainsi que les conifères, tant que la terre est encore chaude. 


Préparer les emplacements des essences caduques. Tailler les haies. Planter les hortensias, magnolias, rhododendrons et toutes les espèces de terre de bruyère. Commencer l'élagage des grands arbres.

Les rosiers  rabattre les pieds de rosiers anciens ou effeuillés, ils formeront des ébauches de ramifications avant l'hiver. Terminer le palissage des rosiers non remontants. 

Supprimer les fleurs fanées et prélever les boutures qui seront repiquées en pleine terre, puis rempotées pour être rentrées en octobre. 

Terminer le greffage. Palisser les jeunes pouces de tous les rosiers grimpants.

La pelouse ralentir les arrosages si le temps le permet. Poursuivre la tonte régulièrement. Aérer et scarifier pour la dernière fois. 

Traiter contre les mauvaise herbes et épandre des engrais tout en réduisant progressivement. Semer les nouveaux gazons et procéder au placage des nouveaux gazons.

Au potager et au verger  

-le potager  semer en pleine terre: cerfeuil, chicorées, épinards, mâche, navets, persil, oignons blancs, choux de printemps. 


Semer de l'engrais vert pour enrichir les parcelles délaissées. Butter les céleris, les poireaux et les cardons afin de les blanchir. 

-Le verger rabattre les cannes fruitières des mûres et des ronces. Poser des brandes de glu autour des tronc pour piéger les insectes. Commencer à cueillir pommes et poires. 

La seconde quinzaine du mois, récolter les premières grappes de raisins.

Supprimer les feuilles qui ombrent les fruits. Éliminer tous les fruits véreux, tombés de l'arbre ou dessécher.


°°

source :  le nouveau jardinier ;  le jardinage ;  jardin, encyclopédie pratique

mise en page : gira-sole.info

rédaction: gira-sole.info 

Septembre 2021

*

Les Plantes aromatiques  :  le Basilic


Plante ancestrale, le Basilic  est une plante condimentaire annuelle, originaire de l'Inde. Le long voyage de l'herbe aromatique commence lors de la campagne d'Alexandre le Grand vers l'Europe. Le Basilic était alors planté dans les Jardin de Rome antique, puis fut apporté par les moines bénédictins des Alpes, jusqu'en Allemagne et en France. Grâce à cette propagation historique, il existe à présent de l'extrême Orient, en passant par l'Orient, jusqu'au Bassin méditerranéen. 

Dans la mythologie grecque, il figurait parmi les herbes les plus onéreuses. Son nom vient du grec basileus ou basilikon qui signifie 'Roi' ou royal' et lui a conféré son attribut d'herbe royale. 

Ainsi, la désignation d'une église paléochrétienne en tant que 'Basilique' trouve ici son origine, car les premiers rois de l'Antiquité étaient également des prêtres.  

Ils exerçaient leur fonction dans de magnifiques temples sacrés, dans lesquelles ils utilisaient du basilic comme herbe sacrée destinée aux Dieux. (source: épices-fuchs.fr)

De son nom latin  Ocimum basilicum, il appartient à la Famille des Lamiaceae ou Labiaceae. De type de plante annuelle, le semis se fait au printemps pour fleurir en été, la récolte commence à partir de juillet à octobre. 


Le Basilic préfère les exposition ensoleillées, dans une terre riche et frais, bien drainée où l'arrosage est important. De taille entre 20 à 50ch de hauteur, cette plante n'est pas du tout rustique, dans les régions au Nord de la Loire,  il est conseillé de cultiver le basilic en pot .

Le Basilic Ocimum basilicum, connu aussi sous les noms d'oranger des savetiers ou herbes aux sauces. ses tiges quadrangulaires er rameuses forment une touffe dense aux feuilles plutôt ovales et souvent d'un vert particulièrement lumineux. son feuillage est  fortement aromatique et servent d'herbe aromatique dans la gastronomie surtout méditerranéenne. elles sont utilisées de préférence crues car leur arôme s'atténue à la cuisson. 


Elles accompagnent les crudités, salades, tomates, courgettes, les pâtes parsemées de feuilles fraîches fraiches ou un délicieux pesto, un mélange mixé de l'huile d'olive de pignons de pin, de l'ail et de feuilles de basilic. 
















D'autres préparations en vertus médicinales :

 antioxydant, stimulateur d'appétit, digestif, antiseptique et tonique.

De nombreuses espèces, notamment une variété de basilic vivace, perpétuel, sert principalement à la fabrication à la fabrication d'huile essentielle.

Il existe bien d'autre variétés intéressantes. Le Basilic pourpre 'Rouge Osmin' se distingue par son feuillage d'une intense coloration rouge pourpre. Les feuilles mesurent 6cm et leur bout est dentelé. Il se mange comme les autres basilics en amenant une touche décorative pur les plats. Sa saveur anisé le distingue des basilics plus classiques. Appelé aussi 'Pistou' le basilic est originaire du Midi. 


De port bruissant, il atteint une trentaine de centimètres de hauteur, ses feuilles et ses jeunes pouces très aromatiques sont largement utilisées comme plante condimentaire dans la cuisine méridionale.

°

Les  'Lamiacées' concernent des plantes herbacées et sont incontournables dans nos jardins :

utiles - belles - odorantes -  culinaires  -  mellifères  - aromatiques  - médicinales

***

source: le jardin d'albert ; gammvert ; ooreka ; artdunaturel

mise en page : gira-sole.info

rédaction : gira-sole.info

Septembre 2021



°°°

Le Jardin en Août 

 en Août le jour diminue d'une heure et 11 minutes

°



Plantes:  en ce mois, il est encore temps de se rendre chez le pépiniériste ou dans une jardinerie, afin d'y rechercher des belles plantes adaptées aux massifs créés au paravent et où en manquent encore quelques belles plantes, aux coloris qui seront en harmonie avec ceux des plantes déjà en place. 

Ces plantes en godets ne restent plus qu'à les repiquer.

Semer les vivaces qui seront repiquées en place en automne, semer également les bisannuelles qui fleuriront au printemps prochain.

En été, ne pas oublier d'arroser de préférence le soir.

Rabattre les touffes de fleurs ayant fleuri. Si on coupe régulièrement les fleurs fanées, les dahlias et autres prospéreront de l'été aux premiers gelées.

Les rosiers: apporter un engrais complet, riche en potasse et en magnésium. supprimer le bois mort et les vielles tiges trop serrées. Couper les fleurs fanées régulièrement. Un rosier n'a besoin d'être arrosé que par grande sècheresse. 

Les fruits du rosier, les cynorhodons, doivent normalement être éliminés. Les gourmands d'un rosier buisson se développent sous la greffe donnant des fleur doivent être éliminés rapidement.

Au potager:  on sème en pleine terre, les chicorées, choux, épinards, navets, les choux-fleurs et les choux raves. 

Dans le Midi, les cardons se cultivent selon une technique particulière. Pour blanchir la plante, on la lie et replie dans un sillon le long de la ligne de culture. Ainsi les cardons blanchissent dans la terre. Ils deviennent très blancs et sont particulièrement savoureux. Après la récolte, les feuilles sont coupées très bas.

Dès la fin août on commence à récolter les chicorées au fur et à mesure des besoins. Pour obtenir des frisées et escaroles plus tendres, il faut procéder à leur blanchiment.

Les arbres et arbustes:

supprimer régulièrement le vieux bois à la base  de la touffe et les branches trop serrées. Après la nidification tailler les haies à feuilles caduques.

Les arbres fruitiers: arroser en cas de sècheresse prolongée. supprimer les vieux bois. Éclaircir après la récolte et procéder à une taille de rajeunissement tous les 10 ans environ. Selon la variété, les pommes sont à maturité d'août à septembre, un élagage régulier est recommandé. Garder le sol nu autour du pied et pailler-le.

Le gazon:

apporter un soin particulier à l'arrosage par été chaud, arroser au moins une fois par semaine, le soir de préférence. Tendre régulièrement. En cas de présence de mousse, passer le scarificateur, ratisser ensuite et épandre du sable sur la surface traitée.

Aux alentours:

désherber systématiquement allées, pieds des massifs d'arbustes ou de fleurs et au potager. Mieux vaut effectuer ce travail au fur et à mesure de l'apparition des mauvaises herbes.

Ombrer châssis et serres

°

source: le jardinage ; jardiner facile

mise en page:  gira-sole.info

rédigé par : gira-sole.info

Août 2021

°°

Les plantes herbacées ou aromatiques

Les herbes,  il existe des herbes sages, des herbes folles, des herbes communes, des herbes rares, des herbes aromatiques, des herbes de Provence, des mauvaises herbes..


Elles parlent à notre imagination, elles nous font rêver ou elle nous font peur. Cueillies à la pleine lune ou dans la rosée de l'aube, elles sont chargées de vertus mythiques depuis la nuit des temps.

Dans l'Antiquité, les héros blessés reprenaient vie, grâce à des décoctions miraculeuses et les héros portaient des couronnes nouées de feuilles de laurier.

On a toujours mis des herbes dans les portions magiques et les philtre d'amour.

Uniques remèdes d'autrefois, elles reviennent à l'honneur comme médecine douce. De récentes analyses chimiques ont d'ailleurs permis d'établir les bases scientifiques des vertus, bien réelles, qui leur avaient été attribuées empiriquement.

'Beaucoup de choses renaîtront qui étaient oubliées' disait déjà Horace

En cuisine, les herbes sont choisies pour leurs parfums, leurs saveurs typiques, insolites, exotiques qui apportent à la recette un bouquet subtil ou une touche d'originalité. (la grande cuisine aux herbes; J. Le Devellec)

Déjà Cléopâtre offrit de fines herbes, aromates et épices au Roi Salomon et que Gaïus Apicius  , célèbre cuisinier de l'époque de Tibère en cita dans son Art culinaire. 


Les plantes herbacées appartiennent à  la famille des Labiacées du nom scientifique  Lamiaceae  et du règne des Embryophyta. Elles constituent une vaste famille d'angiospermes dicotylédones à fleurs gamopétales irrégulières, qui groupe surtout des plantes herbacées. Elles sont faciles à reconnaître par leurs tiges quadrangulaires garnies de feuilles opposées tomenteuses et odorantes insérées sur des nœuds bien marqués. Leurs fleurs possèdent une  corolle aux pétales soudées (gamopétalie) mais à deux lèvres bien marquées : la lèvre supérieure arrondie en forme de casque, la lèvre inférieure plane et trilobée. 

Ce dispositif est lié à la pollinisation par les insectes.


Dans les jardins elles sont incontournables, utiles, belles, odorantes, culinaires et mellifères, ces plantes aromatiques ou médicinales ne se démodent jamais.

 à suivre le mois prochain !

sources: universalis ;  le jardin d'Albert 

mise en page :   gira-sole.info 

rédigé par  gira-sole.info

°°° 

Le Jardin en Juillet

En Juillet le jour diminue de 46 minutes

°


 L'arrosage.  Pendant les mois d'été, par manque de pluie, l'apport d'eau aux plantes fait partie des besoins vitaux d'une plante. Sans eau, elle ne tarde pas à dépérir et finit par mourir. Avant que les feuilles s'affaissent, ne pas attendre faire recours au tuyau d'arrosage ou à l'arrosoir.


Ne jamais arroser en plein soleil, les gouttelettes d'eau sur les feuilles provoquent des brûlures. Arroser de préférence tôt le matin ou mieux le soir, ainsi la plante a toute la nuit de se réjouir de l'humidité et de fraîcheur. Diriger un jet très fin, grâce à une buse réglable, directement sur le sol jusqu'à saturation de la terre. Pour un arrosage sélectif, préférer l'arrosoir.

L'eau est la base de la nutrition des plantes!

°


Au potager, on récolte tout ce qu'on a planté au printemps, salade, persil, scaroles, tomates, haricots.... 

°


Arracher l'ail et, après avoir laissé sécher, nouer-les en tresse pour bien les stocker en un endroit frais et sec. Butter les pommes de terre, les pois et les haricots. Tuteurer, pincer et ébourgeonner les tomates. Planter ou repiquer les céleris, les choux-raves et les poireaux.


Arroser autant que nécessaire sans oublier d'arroser les arbres et arbustes plantés récemment. Supprimer les fleurs fanées qui ont fleuries, des rosiers et biner le sol.

Traiter contre les parasites qui se développent souvent par temps chaud et lourd.

Pelouse. La fréquence des tontes commence à baisser. Mais le gazon est l'enclin du jardin. Pour qu'il le reste, un entretien régulier et soigneux s'impose outre la tonte. L'entretien du gazon comprend aussi l'élimination des mousses et des mauvaises herbes, Les zones envahies par la mousse indiquent en général un excès d'humidité.


Passer le scarificateur et ratisser ensuite avec soin. Épandre du sable sur la surface traitée et incorporer le légèrement dans le sol à l'aide d'un râteau. 

Dans les régions les plus chaudes, un arrosage quotidien est parfois nécessaire.

Porter attention particulaire à l'entretien du matériel de tente et celui d'arrosage.

°

source: le jardinage  ;  jardiner  ;  jardiner facile

rédiger par gira-sole.info

mise en page: gira-sole,info

Juillet 2021

 °°

Le Heuchera, le désespoir du peintre


Le Heuchera, qui n'était qu'une plante de vieux jardins, revient en force. À juste titre, car originaire du continent américain, le Heuchera est surnommé "le désespoir du peintre", venant des peintres impressionnistes, qui étaient charmés par cette plante, mais il leur était difficile d'en figer sur une toile la reproduction exacte à cause de l'abondance de fleurettes.

Les Heucheras sont des plantes originaires de l'Amérique du Nord, où on les trouve principalement dans les régions montagneuses. Découverte  vers le début du  17e siècle, le Heuchera doit son nom au médecin botaniste allemand Johann Heinrich von Heucher (1677-1747.  Très à la mode au 19e siècle, cette plante n'a véritablement connu intérêt dans les jardins, puis elle tombe dans l'oubli. Avec l'apparition de variétés à feuiiage pourpre, elle a été redécouverte dans les années 1980.

Le Heuchera  de son nom latin Heuchera sp. , appartient à la famille des saxifragacées,  qui compte près de 600 espèces de plantes herbacées et un grand nombre d'hybrides et ce sont de 500 cultivars aux couleurs de feuillage très divers qui sont cultivés aujourd'hui.


Plante vivace, le  Heuchera est une plante de taille plutôt basse, entre 40 à 50 cm de hauteur et jusqu'à 80cm en floraison, ce qui permet de l'utiliser en couvre-sol. Formant une touffe basse d'où émergent des tiges fines porteuses des fleurs. 

La diversité des feuillages

Les feuilles ont des formes douces aux contours plutôt arrondies.


Le bord des feuilles est parfois ondulé, ce qui leur donne un aspect froissé et permet d'observer en même temps les deux faces des feuilles, souvent de couleurs différentes. Des nervures, souvent très marquées, créent parfois un contraste et donnent un superbe aspect marbré.

Leur feuillage peut prendre des teintes différentes en fonction de l'exposition. Une même variété aura une couleur légèrement différente selon son exposition, si elle est plantée au soleil ou à l'ombre. Aussi, les couleurs changent selon la saison.


Cette plante vivace, fleurit entre les mois de mai et juillet, parfois même jusqu'en août. Les inflorescences des Heucheras se composent d'une multitude de petites clochettes, disposées sur une tige dressée. Ce que leur donne un aspect très aéré et vaporeux. Les fleurs sont souvent de couleur blanc crème, mais peuvent aussi être roses ou rouges.

Très apprécier par sa multitude de couleurs incroyablement diversifiées, du vert tendre lumineux au vert très  sombre presque noir, que des couleurs très vives, orange ou jaune doré. elles peuvent aussi être pourpres, cuivrées ou prendre des reflets argentés. Il existe même certaines variétés bicolores ou marbrées.


Elle préfère les expositions ombre ou mi- ombre, en sol riche, humifère, frais et bien drainé. Rustique, entre -15 et -20°C. Elle égaie les massifs, bordures, elle se plaît en potée de terrasse ou balcon ou même en fleurs coupées.

Le Heuchera est une plante mellifère, ses fleurs sont visités par les abeilles et papillons.

Pour les rajeunir et remplacer, on peut diviser les touffes en automne tous les trois à quatre ans.

Source :  promesse des fleurs ; journaldesfemmes

 rédigé par gira-sole.info 

 mise en page :  gira-sole.info

 Juillet 2021

°°°

Le Jardin en Juin

En Juin le jour augmente de 12 minutes

Pendant toute la saison printanière, le jour a augmenté de 3 heures

°


Les plantes vivaces et saisonnières. Ce mois-ci, on s'occupe d'avantage du jardin d'ornement. Après la floraison printanière, rabattre les touffes de fleurs afin de favoriser une remontée de floraison. Réduire à moitié les tiges de chaque pied de phlox et des asters d'automne.


On peut commencer de semer les plantes bisannuelles et en dernière minute, semer les annuelles à développement rapide, elles auront le temps de se développer jusqu'à l'automne en vue de repiquage pour la floraison au printemps. Planter les fleurs  annuelles et semi-rustiques dans les massif et les talus. Diviser les touffes qui on pris de volume.

Quant aux bulbeuses, planter les derniers Glaïeuls et Dahlias et porter des engrais. Déterrer les bulbes des tulipes hybrides et entreposer avant la plantation automnale, ainsi, elles auront le temps de se développer jusqu'à l'automne. Les tulipes horticoles restant en place, supprimer les feuilles sèches, ainsi que les autres bulbeuses.

Bien arroser les cultures  par temps sec en veillant de ne pas mouiller les fleurs et les feuilles! 

Pailler les parterres.  C'est le moment de sortir les plantes d'appartement de la serre.

Les Rosiers, biner et pailler, tailler les gourmands. Déboutonner toutes les fleurs fanées pour obtenir des fleurs plus grosses.. Pincer les branches sans feuilles. 

Traiter contre les maladies et les parasites. Apporter un engrais riche en magnésium après la floraison principale. Griffer le sol, contrôler le tuteurage des rosiers à tiges et palisser les rosiers grimpants

Pour le décor, semer directement en place, les haricots d'Espagne. Palisser régulièrement les plantes vigoureuses. Enlever les fleurs fanées.  Arroser les hortensias.

Arbres,  arbustes et conifères. 


Tailler les arbustes à floraison printanière, comme les lilas, spirées, les deutzias, les genêts et céanothes. Bouturer les berbéris, seringats, cotonéasters, deutzias, hibiscus et weigelias. Marcotter les acidophiles comme les hamamélis, les kalmias, les magnolias et les rhododendrons, ajouter de la terre de bruyère pour plantes acidophiles. 


Tailler les haies et les topiaires de végétaux persistants, celles de hêtres, de charmilles, de berbéris, les troènes et le chèvrefeuille


Tailler les arbres fruitiers pour les éclaircir. Contrôler les arbres, plantés récemment. Biner au pied des arbustes, afin de laisser le sol propre et frais.

Le potager occupe une place particulière, on sème tous ce que l'on veut au mois de juin pour récolter pendant les mois d'été, jusqu'à l'automne.

L'ail est prêt a être noué, éclaircir les légumes qui ont déjà pris volumes. Butter les pois et les haricots. Récolter les légumes plantés au paravent. Tuteurer les tomates et pailler les pieds. 

Éclaircir les carottes. Pincer les melons. Semer également les potirons et maïs  directement en place. Repiquer les poireaux et les choux. Butter les pommes-de-terre. Arroser abondamment si nécessaire.  


Au verger éclaircir les grappes de fruits trop denses. Protéger les cerisiers des oiseaux à l'aide d'un filet.


Tailler les cassis et groseilliers après la récolte. 

Tailler en vert la vigne, étayer les branches trop chargées pour optimiser la fructification. 


Épandre de l'engrais sur la pelouse. La fréquence des tontes commence à baisser, si le temps est sec, mais par contre, la nécessité d'arrosage en revanche augmente. 

Dans les régions chaudes, un arrosage journalier est parfois nécessaire. 

Contrôler le pluviomètre, afin d'arroser dès qu'un déficit se fait sentir. 

Veiller de ne pas laisser jaunir la pelouse, car elle ne verdira plus pendant l'été. 

Une herbe, régulièrement bien coupée, ne jaunit pas et repousse immédiatement, veiller à une coupe pas trop basse. 

Le cas où on prévoit de créer un parterre, faire des découpes pour délimiter les massifs. Réparer les endroits trop piétinés avec un mélange de graines pour regarnir.

Planter les végétaux aquatiques, les plantes oxygènantes au point d'eau ou bassin, vérifier le niveau d'eau, enlever les algues et les lentilles d'eau.


Dans la plupart des cas, la serre est désormais vide. Aérer de jour comme de nuit.

sources:  le jardinage -  le nouveau jardinier  -  guide complet du jardinage

texte :  gira-sole.info

rédiger par : gira-sole.info

juin 2021

°°

Rheum raponticum, le légume qui se déguste comme un fruit


Un régal pour les yeux, à la satisfaction que l'on éprouve, à la consommation de cette plantes décorative et culinaire  La rhubarbe, de son nom latin Rheum rhaponticum, appartient à la famille des polygonacea. Comme depuis l'Antiquité et au Moyen Âge, la racine de la rhubarbe faisait objet du commerce des épices. Elle pousse à l'état spontané en Chine. Réduite en poudre, elle était utilisée comme plante médicinale. 

Aujourd'hui, la plante est cultivée dans les potagers. La rhubarbe est une plante aromatique, vivace et vigoureuse, capable de rester plus qu'une dizaine d'années au jardin. Très rustique, elle supporte des températures allant jusqu'à -20°.


La rhubarbe aime les sols frais, perméables, riches en humus et profond. Elle se plait sous une ombre douce ou une position mi- soleil, mais éviter les expositions chaudes et le plein soleil. Elle préfère un climat tempéré et pas trop sec.

Ce légume qui se déguste comme un fruit est très facile à cultiver. En outre, la rhubarbe est riche en vitamines B et C et en sels minéraux. Cette plante vivace mesure plus de 150cm de haut en pleine fleur. 


La rhubarbe développe des grandes feuilles à chaque printemps, portées par les pétioles gros, fort et longs, aplatis sur la face supérieure. Les pétioles sont comestibles, par contre, les larges feuilles sont très toxiques à cause de leur teneur élevée en acide oxalide. En forme de cœur, d'une moyenne de 30 à 50cm de diamètre et sont d'un vert moyen. 

Les pétioles charnues de couleur vert ou rouges ont une longueur de 30 à 40cm. Les fleurs sont petites et forment une grappe aussi toxique, disposée sur les hautes tiges.  Ses grandes feuilles et les pétioles rouge sont un atout décoratif dans le jardin ou le potager.

La rhubarbe permet de confectionner des délicieux compotes à la saveur acidulée. Sa saveur agréable est idéale pour confectionner de nombreux desserts et des confitures, elle sert en garniture pour tartes ou crumbles. Elle peut accompagnée aussi très bien poissons et viandes, sautée au beurre et caramélisée avec du miel.


Il est indispensable de considérer un repas dans son ensemble, sans le choix d'un dessert qui le complètera le mieux, qui, la plupart du temps se base de fruits. Sans pour autant oublier les bonnes confitures et gelées de fruits.  Un crumble aux fruits, réconfortant et délicieux, est un dessert prisé.

La  gelée de rhubarbe est préparée avec les jeunes tiges de rhubarbe, délicatement rosée, qui bénéficie de saveur étrange.

°

Les légumes fruits, comme les aubergines, courgettes, tomates et d'autres, tous sont des fruits de plantes potagères, mais des fruits que nous consommons en légumes. 

Sauf le plus extraordinaire de ces légumes est la rhubarbe, qui est légumes, mais se consomme en fruit.

Il a fallu attendre l'année 1766 où le premier catalogue, comprenant toutes sortes de graines pour les légumes des jardins potagers, comme les légumineuses, est paru par la Société française Vilmorin-Andrieux, ce qui  a énormément enrichi le savoir botanique et agronomique de l'époque jusqu'à  ces jours.

Vers 1778, Vilmorin-Andrieux a classées les légumes-fruits dans son célèbre catalogue sous la rubrique des plantes potagères où quelques années plus tôt, elles n' étaient qu'une plante ornementale.


L'entreprise a publié son splendide Album Vilmorin, des plantes  potagère (1850-1815) contenant 46 magnifiques planches en couleurs. 

Pour créer cette œuvre d'iconographie agro-botanique, une quinzaine de peintres ont été employés, dont la plupart étaient des artistes-naturalistes, engagés au Jardin des Plantes, les anciens Jardins du Roi. (fnac -Vilmorin, les plantes potagères)


 Source:  les légumes oublier - légumes - les recettes du marché - atlas pratique - gammvert

rédaction : gira-sole.info

mise en page: gira-sole.info

juin 2021


°°°°

Le Jardin en Mai


 En Mai, le jour augmente d'une heure et 6 minutes

Pendant le mois de mai, le jardin potager apporte son lot de travaux à accomplir. On commence à semer en pleine terre les carottes, les haricots, les chicorées frisées, la ciboulette, concombres et cornichons, les épinard et les aubergines.


Si les gelées ne sont plus à craindre on plante les végétaux en gobelets ou en pot, les choux, la ciboulette, les navets, choux-fleurs, courges et épinard, les laitues pommées, poireaux, potirons, radis et salsifis.


Planter les pommes-de-terre, les tomates, les celéries, poivrons et melons. Butter les pommes-de-terre primeur, déjà mis en place en avril. 

Mettre en place les plantes condimentaires et aromatiques: basilic, thym, romarin, sauge, sarriette.


Mettre les rames à haricots sur place, palisser les pois et repiquer les plantes vers la fin mai.

Au verger, palisser vignes et espalier. Arroser fréquemment les nouvelles plantations. Commencer les pincements =taille-verte et éclaircir les fruits à pépins pour avoir des fruits plus gros. 


Arroser les arbres et arbustes en pleine floraison, en particulier par temps sec. Éclaircir les grappes de fruits trop dense.

Le jardin d'ornement. Alléger les touffes de plantes vivaces en coupant une partie des tiges. Mettre en place les tuteurs des plantes hautes. 


Diviser les vivaces à floraison printanière. Rabattre les plantes de rocaille ayant déjà fleuri. Mettre en place les annuelles, ainsi, elles auront le temps de bien se développer jusqu'à l'automne.

Planter les bulbes à floraison estivale et automnale. 


Supprimer les fleurs fanées pour favoriser une seconde floraison. Laisser sécher le feuillage des tulipes horticoles avant de déterrer les bulbes et de les stocker à un endroit sec et frais. Seul les tulipes botaniques peuvent rester en place.

Les rosiers   Pour obtenir des fleurs solitaires sur les espèces à grosses fleurs uniques, pincer les bourgeons floraux latéraux. 

Supprimer les drageons et les gourmands sous greffe ou racines. Il est encore temps de planter certains rosiers livrés en pot.

Les plantes grimpante - 


Planter les espèces qui craignent le froid, comme les clématites, palisser les plantes grimpantes d'ornement et fruitière.

Haie, arbustes et arbres. 

Tailler les arbustes à floraison printanière tardive, tels que les lilas, boule-de-neige, les forsythias et les groseilliers à fleurs., les haie de troènes et de les chèvrefeuilles.


Arroser abondamment les arbres et arbustes nouvellement plantés, pailler le sol si nécessaire pour garder l'humidité.


Sortir les arbustes frileux conservés en serre pendant l'hiver.

Pelouse, c'est la grande période de pousse du gazon. 


Il faut tondre au minimum tous les quinze jours, si on préfère avoir un jardin naturel  ou toutes les semaines si l'on veut obtenir une pelouse parfaite.

sources:  le nouveau jardinier ; le jardinage

rédigé par  gira-sole.info

mai 2021

°°°

La Tulipe, Reine des fleurs à bulbes

Les tulipes sont des plantes bulbeuses à tige solitaire et raide. Originaire de l'Asie mineur et de l'Asie centrale, la tulipe a été transférée en 1453  vers la Turquie à travers les échanges commerciaux par la route de la soie, puis importée en Europe au XVIe siècle vers 1514.

Tulipe Rembrandt


En 1559, Conrad Gessner remarqua une tulipe rouge cultivée dans le jardin du conseiller Herward à Augsbourg. Il la décrivit pour la première fois  en 1561 sous le nom de Tulipa turcoum.

Conrad Gessner, ou par son nom latin Conradus Gesnerus, né en 1516 à Zurich, est un naturaliste et botaniste suisse, connu pour son œuvre de polygraphe humaniste. Plusieurs de ses ouvrage encyclopédiques sont considérées comme fondateur humaniste. 

Après son 'Historiae animalium' 1551-1558, parut son 'Bibliotheca universalis 1545'. 

L'intérêt pour la botanique montre qu'il décrit pour la première fois des espèces de plantes en fonction de ressemblance. 

Malgré le manque de détermination et de précision sur les notions des espèces et de genre, son œuvre est rééditée souvent après sa mort en 1565 et a connu une foule de versions et adaptations, que constituera la base de toute l'histoire naturelle.

Tulipa gesnerania


La tulipe appartient à la famille des Liliaceae, du Règne  Plantae et du genre  Tulipa L 1753.

Il existe plus de 125 espèces est de milliers, plus de 5000, de variétés. Les tulipes sont classées en deux catégories: les botaniques et les horticoles où dit hybrides. Toutes les variétés sont classées en plusieurs groupes, dont -les simples hâtives - les doubles hâtives - les doubles tardives. 

°

Les Tulipes botaniques et les Tulipes horticoles ou hybrides

Les Tulipes sont classées en deux catégories:   les botaniques et les horticoles. De son nom latin Tulipa botanica, les botaniques sont de  taille plus petites, s'installent durablement dans les jardins, contrairement aux tulipes horticoles les Tulipa X.

Pour les Tulipes les plus précoces, la floraison commence au mois de mars jusqu'en avril, tandis que les tulipes à floraison tardive est en mois de mai.


Tulipa Darwin 'Beauty of Spring' - tulipe horticole


La Tulipe simple hâtive aux couleurs lumineuses, du blanc au violet en passant par le jaune, l'orange, le rose ou le rouge, a une envergure de 10 à 15 cm et atteint une hauteur entre 20 et 40cm.

Les fruits sont des  capsules nommées Anthère contenant des graines noires.

Les feuilles sont entières, lisses, très allongées et pointues à leur extrémité, d'un vert tendre.


Elles préfères une terre de jardin légèrement enrichie et bien drainée. On plante les bulbes en automne à 10cm de profondeur à un endroit protégé du froid hivernal selon les régions,

Après floraison, couper les tiges au-dessus les feuilles.  Les tulipes botaniques ne dégénèrent pas et peuvent rester pendant des années sur place. Tandis que les tulipes hybrides horticoles, préfèrent hiberner en lieu sec.


Tulipe botanique


Tulipe botanique

Les tulipes  botaniques se définissent par opposition à la tulipe domestique, ou tulipe du jardin. Il existe en effet plus qu'une centaine d'espèces de tulipes, appartenant toutes à la famille des Tulipa. Parmi ces nombreuses espèces, Tulipa gesneriana est de loin la plus connue et la plus représentée.

C'est notre tulipe domestique, celle dont on plante généralement les bulbes au jardin. Ce sont les 'cultivées, sélectionnées et hybridées' parmi eux plusieurs milliers de cultivars, choisies pour la forme de la fleur, tulipes frangées - tulipes doubles - tulipe perroquets, ou pour la couleur - coloris vifs - pastels - bicolore.

Contrairement aux tulipes botaniques, qui ont conservé leur capacité à vivre en conditions plus rudes, comme un sol pauvre, une rocaille pierreuse ou encore une culture en pot ou en jardinière. 

Autant il est difficile de faire refleurir ou tout simplement conserver les tulipes domestiques, qui ont été habituées, au cours des siècles, à être cultivées en milieu très favorable, dans un sol riche ou une bonne terre et des engrais.  Mais, au-delà de deux à trois ans, il faudra les remplacer, car elles auront dégénéré ou sont tous simplement disparues. Tandis que les tulipes botaniques sont plus pérennes. On peut donc les conserver et les faire refleurir durant de nombreuses années, au jardin ou en jardinière.


Les tulipes horticoles sont issues de croisements entre espèces botaniques. Pour les identifier, les hybrides portent un 'X' dans leur nom latin. 

Tulipe 'Darwin red apeldoorn-x-Elite' hybrid


Il est important de les distinguer des tulipes botaniques, car souvent les tulipes horticoles sont plus exigeants en terme de culture. Très prisées depuis des siècles, elles proposent une multitudes de formes et de dimensions, et offrent une multitude de couleurs plus que leurs cousines les tulipes botaniques. En contrepartie, elles sont plus exigeantes est ont la tendance de s'épuiser plus vite. Les tulipes horticoles préfèrent passer l'été au sec, voir de les sortir de terre et de les stocker à l'abri après le jaunissement des feuilles, pour ensuite les replanter à l'automne.

La tulipe est toxique, elle contient des glucosides qui peuvent provoquer des douleurs abdominales ou des convulsions. Les bulbes manipulées en grande quantité, peuvent être irritants pour la peau.

°

                                          Les Néerlandais sont passés maîtres dans l'art de cultiver les tulipes

°°°

 sources: 

extraits de textes:  vilmorin-jardin ; mestulipes ; le jardinier malin ; oreka  ;  gerbaud  ;  Jardin de France ;  Atlas des Plantes

texte rédigé par:  gira-sole.info

mai 2021

_____________________________________________________________________________________


Le Jardin en Avril


En Avril le jour augmente d'une heure et 30 minutes

Si ce n'était pas déjà fait en automne, on prépare les semis et les plantations au jardin d'ornement. Mais avant la plantation, on prépare bien le sol en améliorant la structure et la fertilité. Dans le cas d'un terrain qui n'a encore jamais été mis en culture, il faut commencer par le nettoyage, le débroussailler et en éliminer les mauvaises herbes.

Avant la mise en culture, il faut travailler et amender le sol. 


Travailler la terre à la bêche ou à la fourche à bêcher, ce que permet d'en briser les grosses masses compactes et de l'aérer, ce qui favorise l'enracinement des plantes. Éviter de bêcher quand le sol est très humide, cela risquerait d'en bouleverser la structure. en terre lourde, laisser le sol tel quel pendant tout l'hiver pour que l'action du gel contribue à effriter les mottes, pour ainsi obtenir une couche de terre parfaitement  souple. 

Incorporer des matières organiques et inorganiques, qui contribuent à faciliter la circulation de l'air et de l'eau. Les principaux additifs inorganiques sont le sable qui allège les sols très lourd et la chaux qui améliore la structure des sols argileux. Passer la griffe afin d'améliorer la terre et de la préparer aux plantations.

°

Au jardin d'ornement


Au printemps, l'offre des jardineries et des pépiniéristes est particulièrement riche. C'est le bon moment d'en profiter pour planter des vivaces à floraison estivale et automnale. 

Arbres, arbustes et rosiers en motte ou en conteneurs se plantent pendant toute l'année. Arroser abondamment après la mise en place, après avoir creuser une petite rigole autour des plantes, de façon  que l'eau se concentre autour des racines.

On plante les bulbeuses jusqu'à la fin mai, comme les glaïeuls, les dahlias vers la fin avril.

On met en place en fin de mois, les grimpantes, planter des haies de persistants, des conifères. La plupart des arbres et arbustes sont vendus en motte terreuse, sous emballage souple ou ceux qui ont poussé en conteneur, ce sont souvent les plus faciles à mettre en place, car elles ont les racines rigoureuses.

Arroser les jeunes plantations

°

Au potager


semer sur couche, chicorés, scaroles et planter concombres, courges et melons en godets. Semer en pleine terre betteraves, carottes, céleris de côtes, cerfeuil, choux, chou-fleur, choux de Bruxelles, ciboule et ciboulette, épinards, laitues pommées, oignons, échalottes, ail, pois, radis et salsifis.


Aérer les châssis fixes et enlever les châssis mobiles protégeant les légumes.

°

Au verger

Arbres fruitiers : les plantations ne sont plus possibles, sauf dans les régions du Nord

°

Aux alentours

Fleurs: libérer tous les châssis qui ont servi à abriter les boutures réalisées en serre. 

Rosiers : toute taille doit être finie au plus tard pendant la première semaine de mois. Apporter un engrais et griffer le sol au pied des rosiers. 


Pelouse: terminer les semis et arroser pour favoriser la germination des pelouses ensemencées pendant le mois  de mars. sur les pelouses existantes, commencer à tondre, si cela n'a pas été fait. Prélever manuellement les mauvaises herbes

En serre


Profiter de l'élévation de la température pour aérer dès quelle dépasse les 15°C. Terminer au chaud les semis en caissettes d'annuelles non rustiques. Semer des plantes vivaces.

Terrasses et balcons


Commencer en fin de mois, selon la région ou en situation bien abritée, la plantation des bacs, suspensions et jardinières avec des annuelles et des plantes molles les plus rustiques.

°°°°

 Taxus baccata  'Fastigiata aurea'   et   Taxus baccata  'Semperaurea' 

L'If baccata  Fastigiata aurea et l'If  baccata Semperaurea sont deux variétés de l'If commun et appartiennent tous à la famille des Taxaceae du Genre  Taxus L,1753 et du Règne des Plantae.


C'est une variété d'if éblouissante, par son port fastigié unique en colonne dense et compacte d'une part, mais aussi par la coloration dorée de son jeune feuillage, absolument remarquable. Remarquable en hiver et au printemps, ce conifère au développement modeste apporte en toutes saisons une touche graphique unique aux jardins. Le Taxus baccata 'Fastigiata aurea' atteindra à maturé environ 4 à 5 m de hauteur et d'environ 1,50m d'envergure. De pouce lente, il atteint à l'âge de 10 ans une hauteur d'1,50m et une largeur de 40cm.

Il est présent dans les plus vieux jardins et parcs en Europe . Comme tous les Ifs, leur longévité peut atteindre plusieurs siècles. L'espèce est devenue rare dans la nature, mais il est encore présent en France, dans les plaines bretonnes, normandes et vosgiennes, en basse et moyenne montagne dans le sud et en Corse. Quelques sujets poussent également dans les massifs calcaires de Provence et ainsi dans les Gorges du Verdon.


Le Port dressé exceptionnel et harmonieux du Taxus baccata Fastigiata aurea combine une noblesse d'allure et de caractère des plus conciliants, comme son feuillage très dense qui prend sur les jeunes pousses un superbe coloris jaune d'orée, qui virent à l'âge et au saisons vers un vert légèrement cuivré, puis vers un vert plus foncé. Sa forme  originale provient par ses branches courtes et dressées. Ses ramures sont garnies d'aiguilles aplatie et brillantes, à l'extrémité pointue, mais très doux au toucher. Son tronc comme les branches sont couverts d'une écorce rouge brun qui s'écaille.


Les aiguilles, l'écorce et les fruits sont toxiques pour l'homme et les animaux, sauf pour les oiseaux, qui consomment uniquement les baies non toxiques en rejetant les graines. Comme tous les variétés d'If, l'arbre est dioïque, chaque sujet ne portera que des fleurs mâles ou bien des fleurs femelles. Tandis que les baies rouges apparaissent après la floraison discrète uniquement sur les pieds femelles, mais en présence de pieds mâles, de n'importe quelle variété.

Très rustique jusqu'à -20°C, le Taxus baccata Fastigiate aurea se plait dans tout type de sol, soit ordinaire, calcaire, légèrement acide, frais ou sec. Son exposition est indifférent, il peut être planter à l'ombre, au soleil, il supporte les pays chaud, mais atteste avoir les pieds dans l'eau.


Presque sans entretien, sauf une petite correction annuelle, le Fastigiata aurea est parfait placé en isolé, ou en groupe pour constituer une haie très structurée et se prête admirablement à l'art topiaire.

°°

 Taxus baccata 'Semperaurea'  Il commun doré


Le Taxus baccata Semperaurea, est l'une des plus petites variétés des espèces de la famille des 'Taxacea'. Il atteint à l'âge adulte une hauteur de 2 à 2,5m et d'une largeur de 1,50m à 2m, ce qui lui donne une silhouette de boule ou de buisson bas et dense.  Les branches courte, donne au conifère un effet aéré à l'état juvénile puis très compact en vieillissant. De croissance très lente, comme tous les ifs,  de 5 à 10cm en hauteur, pour 10cm en largeur par an.

Les aiguilles sont de formes aciculaire et sont persistant, mais doux au toucher. Elles sont de couleur jaune doré et très lumineuses au débourrement. 

L'aspect de l'écorce est de couleur brune à rougeâtre, à l'âge elle prend une coloration plus gris écaillée.

Le Taxus baccata Semperaurea développe des racines très profondes ainsi qu'un grand nombre de radicelles. 

La floraison débute à partir du mois de mars jusqu'au mois d'avril. Les fleurs femelles sont insignifiantes, tandis que les fleurs mâles sont regroupées en bouquets est sont de couleur jaune. Les fruits sont des 'arilles' de couleur rouge d'une longueur de 4 à 7mm et d'une largeur de 4 à 6mm, ils sont charnus, dont les graines sont de couleur noir et toxique. 


Les Taxus baccata Semperaurea offrent un large choix d'utilisation, en isolé, dans les massifs et talus, en rocailles ou même en bacs pour balcons et terrasses.

source: promesse-des-fleurs

mise en page: gira-sole.info

rédaction: gira-sole.info

avril 2021

______________________________________________________________

 

Le Jardin en Mars 


Durant le mois de mars, on profite d'une augmentation de la durée du jour d'une heure et trente minutes, dû à la course du soleil. Effectivement, on se rapproche peu à peu du printemps et, selon les jours, on en profite de s'occuper de son jardin.

La taille. Dès la température dépasse les 10°C pendant la journée, on termine les tailles des arbres et arbustes caducs à floraison tardive et les arbres fruitiers avant la fin du mois, ainsi  que les groseilliers.


Plantations.  Les jours sans gel, on plante des arbustes à feuillage persistant en motte.  Une légère taille pour une mise en forme des arbustes à fruits avant la montée de sève

Il est encore temps de planter 'hors gel' des rosiers,  de préférence en motte ou en conteneur. Si cela n'avait  pas été fait en automne,  tailler les rosiers déjà en place, supprimer les gourmands, et tailler les rosiers remontants.

 


Ainsi, planter les vivaces, les divisées si nécessaire. Planter des bisannuelles et selon le temps qu'il fait, semer les annuelles rustiques, telles les nivelles, soucis, lavatères, bleuets et coquelicots. Diviser les touffes des perce-neiges et des hellébores, ainsi que les bulbes.


Achever les plantations d'ornement et notamment les arbustes de terre de bruyères, tels les azalées et rhododendrons.

Aérer les pieds d'arbres par une fourche-bêche pour incorporer un engrais.

Gazon. Par temps sec, le gazon peut être aéré ou, s'il s'avère nécessaire, le scarifier, sans oublier d'enlever ensuite les déchets, regarnir les emplacements dégradés avec la semence.

Par beau temps, et s'il est nécessaire, on débute la première tonte en réglant la tondeuse à mi-hauteur, sans oublier de ramasser l'herbe coupée, ou de passer un roulage de gazon.

Les haies. Rafraîchir les haies trop larges ou trop hautes. 

Au potager on prépare le sol en attendant les 15°C minimum pour effectuer les semis des carottes, laitues..


Diviser les plantes aromatiques, ainsi que la rhubarbe. Continuer les semis de pois, radis, planter sous la  protection d'un tunnel, les pommes-de-terre primeurs et semer oignons, persil, navet selon les régions.

Planter l'ail, s'ìl n'est pas encore fait et blanchir les pissenlits. Sans oublier d'épandre un paillis au pied des plantes sur sol frais. Aéré les plantes protégées contre les gelées, dès les premiers beaux jours, mais les recouvrir la nuit.

Autour de la maison, augmenter progressivement la fréquence des arrosages par temps sec et des apports d'engrais.

Le point d'eau et bassinRenouveler une partie de l'eau. Diviser les plantes de berges. Nettoyer la végétation du bassin et des alentours.

 

°

Prévenir les attaques d'escargots et de limaces et combattre les mauvaises herbes.


Amender et labourer les surfaces inoccupées.

°°°°

If commun, ou Taxus baccata,  une plante d'ornement et d'architecture

L'if commun est un conifère de taille moyenne, de son nom latin Taxus baccata, appartient à la famille des 'taxaceae' et du genre taxus se que veut dire toxique. Classé par Linné -Taxus L, en 1753, il est du règne des 'plantae'.

Le Taxus baccata est le plus connu et le plus utilisé de tous les ifs. De silhouette généralement érigée et conique, cette plante solide est très appréciée au jardin. De croissance très lente, de sorte qu'il faut de nombreuses années à se développer. L'if a par contre une longévité exceptionnelle et étonnante, symbole de l'immortalité, cet arbre accompagne les hommes depuis des siècles, comme en témoigne l'If de Fortingall en Écosse, dont l'âge est estimé à plus de 2000 ans. L'If a d'ailleurs souvent été planté dans les cimetière et à proximité des églises. 

Originaire d'Europe, de l'Asie mineur et d'Afrique du Nord, l'espèce est devenue rare dans la nature. On peut d'ailleurs le rencontrer dans les forêts en France et ailleurs, à l'état sauvage.  


Surnommé le 'roi des plantes de haie', l'If est une des plantes de haies les plus convoitées, facile a cultiver et en entretien, très robuste et se développe sur de nombreux types de sol, bien drainé,  mais il ne supporte pas les sols humides. Il supporte l'ombre et le soleil, il supporte le vent, pas trop glacial, et le froid, le pied bien paillé, jusqu'à -20°C .

L'If commun est un excellent arbre décoratif, grâce à son bois coloré, mais aussi à travers de ses baies rouges. Le Taxus baccata est un sujet  dioïque, c'est à dire que, les fleurs mâles et les fleurs femelles sont portées sur des pieds différents. 

Seules les fleurs femelles forment une sorte de baies nommées, des arilles, à condition que des plants mâles soient à proximité pour une bonne pollinisation. Toutes les parties de l'If, ainsi que les baies sont extrêmement toxiques pour l'homme, mais très appréciées par les oiseaux.

Le Taxus baccata est un excellent arbuste à planter pour créer des haies basses, denses et persistantes d'un vert sombre. Il a une bonne tolérance à la taille et il est idéal pour former des topiaires dans les jardins partout en Europe.

Il se cultive également très bien en pot ou en bac, dû à sa croissance lente, pour être placé en terrasse ou sur un balcon.  Planté au printemps ou en automne, l'If commun avec sa résistance surprenante, s'adapte facilement. 

On le taille une ou deux fois par an,  sa croissance lente permet d'intervenir moins souvent. Bref,  il est à l'aise à peu près partout. 


°

Rien évoque mieux les anciens jardins classiques et  leurs exemples de taille ornementale. La conduite entre les persistants prenait des formes à la structure fascinante et permettait un spectacle ininterrompu tout le long de l'année. 

L'impacte visuel de ces jardins repose presque entièrement sur la taille ornementale.  Ainsi l'If et le Buis s'applique le mieux.

Un jardin ornemental saisonnier, composé en complément d'herbes aromatiques, comme le Laurier, le Romarin, la Sauge et la Lavande,  associe une organisation de contraste.

°°

 Sources:  home-jardin ; promessesdefleurs ; plantesdehaies ; florissant ; aménager-les-petits-jardins

rédaction :  gira-sole.info

mise en page :  gira-sole.info

mars 2021


°°°

Le Jardin en Février 


Attention aux problèmes du froid et de la neige ! Janvier et février sont des mois où, selon les régions, l'hiver peut être rigoureux et il faudra s'attendre à des chutes de neige importantes. 

Quelques précautions s'imposent pendant la période hivernale, si les gelées s'intensifient, même au cours du mois de février, telles que garnir le sol d`une épaisse litière de feuilles mortes, des vieux sacs, du plastique à bulbes, des vieux journaux ou bien encore une bonne couche de paille bien sec. 



S`il neige, il faut protéger les roses et les camélias, ainsi que les jeunes plantations.  Quand il a neigé avant les grands froids, les végétaux seront protégés, même à -20°C. Sous cette couverture, les souches sont à l`abri et bien au sec. Le cas où la neige persiste pendant quelques semaines, ne pas oublier d`ôter la neige des arbres et arbustes.

Certaines variétés de rosier sont plus sensibles au gel, de même que les sujets récemment plantés. Une protection de  paille ou de quelques branches de sapin leur est indispensable.  

Il est conseillé de couvrir les rosiers grimpants avec de la toile de jute, solidement attaché avec du raphia. Ainsi les rosiers à tiges seront soigneusement protégés par des sacs de jute.


Penser aussi aux jeunes arbres et arbustes. Dans les premières années  de leur vie,  arbre et arbuste sont fragiles et il faut les protéger contre le froid, le gel et la neige en plaçant de la paille et des rameaux de sapin entre les branchages ou de couvrir les racines avec des feuilles mortes.

Selon les régions, lorsque le temps le permet, hors gel, on peut semer sur couche, Aubergines, Carottes, Céleris, Cerfeuil, Choux, Poireaux, Radis. Planter en pleine terre, Ail, Échalottes, Oignons et semer ciboulette, Persil, sans oublier de placer des tunnels ou des cloches sur les cultures pour les protéger des gels nocturnes.

On continue, si le temps le permet,  la taille des arbres et arbustes, des arbres à fruits à pépins et le rabattage des framboisiers et groseillers.

Par beau temps, préparer le sol des plates-bandes et des massifs.



Pendant  les mois hivernaux,  le moment est  idéal pour se plonger dans les livres et catalogues de jardinage.

°°

 Les fleurs, annonçant le printemps

Les premières touches de couleur qui mettent un terme à la grisaille hivernale.  Les fleurs printanières sont essentiellement des plantes à bulbes ou à tubercules. Elles se plantent en automne, durant le repos végétatif.

Les fleurs printanières trouvent un emplacement favorable sous les arbustes à feuillage caduc qui fourniront leurs feuilles mortes, laissées sur  le sol, constituent un paillis naturel qui leur convient à merveille.


Parmi les précurseurs du printemps, le Hellébore, rose de Noel, qui montre ses grandes fleurs très décoratives en premier,  entre les mois de décembre et d'avril. La relève prend en suite les Crocus, Perce-neige, Scille de Sibérie, Nivéole printanière, Jacinthes et les Éranthes. 

Grâce aux nutriments stockés dans leur bulbe, ces fleurs précoces ont une longueur d'avance sur les autres sujets.

°°

 Perce-neige, déploie toute sa splendeur en sous-bois clair


Perce-Neige, de son nom latin Galanthus nivalis,  gala provient  du grec= lait,  anthos= blancheur et nivalis= neige. Le Perce-neige appartient à la famille des amarylliaceae. 

Auparavant, les savants appelaient la plante "Leucoim" d'après le nom employé par Theophrase au 4e siècle avant notre ère. 

Linné a classé le perce-neige sous le nom de  Galathus nivalis L. dans 'Species plantanum' en 1753, et laissera  le nom de Leucojum vernum , donc aux  Nivéoles.

Les Nivéoles printanières, ressemblent aux Perce-neige, mais qui peuvent atteindre une hauteur de +-60cm, ils fleurissent de février à avril en sous-bois ou en forêt, en sol humide riche en humus. 

Les fleurs sont blanches, mais les pointes des pétales sont agrémentées de petites taches jaune et vert-jaune pâle, ils sont odoriférantes et pendantes et ressemblent à des petites clochettes dentelées. Elles appartiennent à la famille des amaryllidaceae

Il existe aussi la Nivéoles d'été comme son nom l'indique, Leucojom aestivum L.


Le Perce-neige  originaire de l'Europe, on la rencontre jusqu'en Ukraine, en Turquie, dans le Caucase et même en Asie mineur.

Il existe plus de 19 espèces et plus de 500 variétés horticoles, nommé 'cultivar'. 

Dans nos jardin, le Perce-neige est précieux pour sa floraison précoce vers la mi-février durant la saison froide, donc messagère annonçant le retour des beaux jours. 

Particulièrement rustique, le Perce-neige peut être cultivé dans les régions froides des montagnes jusqu'à 600m d'altitude.

 Le froid hivernal est nécessaire à la formation de la fleur.

Cette plante a deux feuilles linéaires étroites de 10 à 15cm de haut. Une hampe termine par une petite fleur d'un blanc pur, pendante,  trois pétales internes sont agrémentées de petites pointes vertes. 

La variété à grande fleur et la variété à fleur double ont une durée de vie plus longue.


Cette petite plante bulbeuse se cultive en automne ou après floraison par groupes en sous-bois ou dans une rocaille, à 5cm de profondeur en terre, la plante se reproduit d'elle-même.

Les Perce-neige ne demandent guère d'entretien. Il faut surtout prendre soins de laisser le feuillage avant jaunissement. On place sur le sol des feuilles mortes ou du terreau de feuilles de façon à son dessèchement estival et a l'enrichir de humus. 

Les bulbes ne supportent pas d'être stockées hors sol.

_________________________________

sources:  le jardinage ; jardiner, c'est facile ; atlas pratique des plantes 

rédaction du texte:  gira-sole.info

Mise en page :  gira-sole.info

Février 2021


°°°

Le Jardin en Janvier


Le janvier est le mois le moins favorable de l'année pour le jardinage. Néanmoins, l'on peut réaliser des travaux durant ce mois. 

Préparer les plantations d'arbres et d'arbustes à feuillage caduc après les gelées. 

Préparer  les emplacement des futures plantations. On plante les rosiers par temps hors gel, sans oublier de les protéger.

Il est le bon moment de tailler les arbres fruitiers à pépin, comme les pommiers, poiriers etc. sauf s'il gèle. 

Rabattre les touffes du cassissier et celles du framboisier.


Quant aux arbres et arbustes, on élimine les branches mortes ou gênantes et poursuivre la taille des haies sans oublier de bien secouer les branches pour les débarrasser de la neige, elles risquent de rompre sous le poids.

Par beau temps, on s'occupe de la pelouse, lutter contre la mousse, aérer, à l'aide d'un aérateur à pointes ou à gouges, si des chutes de pluie importantes ont gorgé d'eau le sol.

On peut également établir une liste de bulbes à planter au printemps prochain.

Par mauvais temps, on s'occupe des outils et procéder à des réparations éventuelles.

°°

  Le Mimosa d'Hiver vient ensoleiller les jours gris ..

 


De son nom latin Acacia dealbata, est un arbre et arbuste de la famille des Fabacées, sous-famille des legumminosae mimosaceae. Acacia vient du grec akis qui signifie épine, pointe à cause de ses épines et son nom spécifique dealbata signifie blanchi, car ses rameaux sont couverts d'un duvet blanchâtreson tronc à écorce lisse verte ayant la tendance à noircir en vieillissant. 

Le genre Acacia renferme environ 1200 espèces d'arbres et d'arbuste répartis sur tous les continents, excepté l'Europe. Beaucoup d'espèces d'Acacia sont très épineuses. 

Mimosa est son nom du midi de la France. Son origine est l'Australie , il a été introduit en Europe en 1824 il n'est intégré sur le littoral méditerranéen qu'en 1864. Cet arbre aime le soleil et craint le gel au delà de -5°. Le grand gel prolongé de 1985 à brûlé les Mimosas du sud de la France. En ce cas d froid prolongé, le premier symptôme est le fendillement de l'écorce. Le Mimosa préfère une exposition mi- ombre et résiste bien au vent. Il apprécie les sols bien drainés siliceux, plutôt acide, frais et sec et craint le sol calcaire.


De feuillage persistant décoratif, les feuilles plumeuses sont composées de 12 paires de folioles divisées en 30 paires de petites folioles de couleur vert clair au glauque argenté. Par temps chaud, les folioles se renferment pour limiter l'évaporation. Les feuilles de nombreuses espèces sont des phyllodes.

Les fleurs pelucheuses, en boules d'un jaune pâle caractéristique, rassemblées par 20 à 30 sont odorantes dès la fin du mois de décembre à janvier. 

Les boules sont formées d'étamines longues et très nombreuses et illuminent de ses pompons jaune d'or vif les régions du Midi et du littoral atlantique.

De croissance rapide, drageonnant, cet arbre peut atteindre 20 à 30m dans son pays d'origine et 15 à 20m en France. Le bois très dur des arbres du genre Acacia, est utilisé depuis longtemps pour la construction des coques de bateaux.


Il existe aussi un Mimosa persistant des quatre saisons qui fleurit 4 fois en année, qui appartient aussi au genre Acacia, mais à l'espèce retinodes. Plus petit de taille il atteint à l'état maturé 4m, mais il a les même caractéristique que le Mimosa - Acacia dealbata.

À ne pas confondre avec un Acacias, Robinia pseudo-acacia, qui est un faux acacia. Le vrai Acacia, en botanique, est le Mimosa vulgare. Le Robinia est originaire  de l'Inde, de Birmanie, on le rencontre presque en toute l'Europe.

Le Mimosa, de la famille des Mimosacea

l'Acacia, également de la famille des Mimosaceae

le Robinia, de la famille des Fabaceae

Ce sont 3 genres différents et appartenant à deux familles distinctes.

Àfin pour conclure

l'Acacia de nos campagnes n'est pas un Acacia mais un Robinie

le Mimosa de nos fleuristes n'est pas un Mimosa, mais un Acacia

le Robinia - est donc un faux Acacia,  a été introduit beaucoup plus tôt  , il fût largement cultivé en Europe. Le premier robinier pseudo acacia a été semé par le jardinier du Roi de France en 1601.

°

"c'est le moment d'aller chez nos fleuristes et de s'offrir un joli bouquet de Mimosa"

°°°

sources: aujardin.info - les arbres - journal des femmes 

rédaction: gira-sole.info

mise en page: gira-sole.info

janvier 2021

______________________________________________________________________


Le Jardin en Décembre


Ce qui est important pour tous 'jardiniers' de ne pas louper les travaux nécessaires à entreprendre au bon moment durant toute l'année. Au jardin, seul un calendrier établit à l'avance permet d'organiser ses devoirs au fil des mois pour avoir un beau jardin.

Même, si le mois de décembre n'est pas le mois le plus agréable avec la baisse des températures et les jours qui raccourcissent, c'est tout de même une étape cruciale pour avoir un beau jardin au printemps. C'est aussi le moment de penser aux modifications du jardin et aux nouveaux aménagements.


Malgré les journées courtes, froides et glaciales, il faudrait, malgré tout, poursuivre quelques travaux nécessaires. Si ce n'a pas encore fait, il faut terminer à mettre en place les protections d'hivernage des plantations récentes et des plantes frileuses, par un paillage et ou un voile d'hivernage.

Pour favoriser la bonne pouce des massifs et arbres fruitiers, on ajoute de la cendre de cheminée, riche en potassium et en oligo-éléments.

Dernière minute de terminer les plantations des arbres, arbres fruitiers et arbuste. Bien que, on peut toujours continuer à les tailler, bien entendu, hors gel et gelée.


Pour effectuer un renouvellement du gazon au printemps, une préparation du terrain s'impose. Un bêchage profond et du fumier décomposé peut favoriser le développement de la pelouse sur de bonnes bases.

Poursuivre la taille  des rosiers sans oublier de les protéger du gel. Selon les régions, il est encore temps de mettre les plantes en pot à l'abri des courants d'air et de la neige.

Au potager, on plante l'ail en pleine terre (selon les régions). En serre, semer carottes, cerfeuil, cresson et radis


Pour les Fêtes de fin d'année, une confection de jolies décorations avec des feuilles de houx, de gui, peut donner à la table des fêtes ou au dessus de la porte d'entrée,  un effet spectaculaire unique

______________________

rédaction : gira-sole.info

mise en page : gira-sole.info

décembre 2020

______________________________________________________________________________


Hellébore, grande fleur très décorative, qui n'a pas peur du froid...


Appelée 'Rose de Noël, c'est une des rare fleurs à couper au cœur de l'hiver au jardin. De son nom scientifique Helleborus L., provient du grec helleboros, a été classé par Linné en 1753 dans le règne des Plantae, elle appartient à la famille des Ranunculaceae et à la classe des Magnoliopsida. 

D'apparence délicate, l'hellébore est pourtant une fleur rustique, bien résistant au froid, étant une des plantes rares à floraison hivernale, d'où le nom rose de Noel -Helleborus niger. On compte 15 espèces d'Hellébores et de nombreuses variétés, comme Helleborus argutifolius, qui se trouve bien en Corse et en Sardaigne, ou Helliborus orientalis, comme son nom l'indique se trouve au Proche-Orient. La majorité des espèces se rencontrent dans les Balkans, mais aussi dans  les Îles de la mer méditerranée. On peut les trouver même en Asie, au sud de la Turquie et au nord de la Syrie. Le Helleborus thibetanus on trouve en Chine. 


Trois espèces se rencontrent en France ou en Europe, Helleborus foetidus, Helleborus viridis et Helleborus argutifolius. Ainsi, selon les variétés les couleurs des fleurs varient aussi, du blanc, du rose, du violet, du vert ou bien encore du noir.

La plante est rustique, sa souche fibreuse, ses feuilles persistantes, pédalées à trois folioles primaires, soit on divisées, soit à divisions plus ou moins nombreuses, même jusqu'à plus de 100 folioles secondaire, elles sont d'un vert foncé parfois dentées au sommet. Ses racines charnues, parfois franchement tubéreuses, parfois, les plus anciennes étant souvent de couleur noire. Ce sont en majorité des plantes de sous-bois sur un sol calcaire. Les fleurs constituées de 5 sépales, verts ou colorées, les pétales étant transformées en cornets nectarifères. 

Les fruits sont des follicules séparés ou plus ou moins soudés. Les graines, qui possèdent un éléosome, sont semées par les fourmis.

Les tiges florales ont une longueer de 20 à 30cm et portent des fleurs souvent penchées, de 5 à 6cm de diamètre, en forme de grandes églantines. La floraison est entre décembre et avril selon les variétés. L'Hellébore a besoin d'un sol riche en humus, frais, argileux et s'épanouit particulièrement dans les sols calcaires.

 L'Hellébore apprécie la fraîcheur, elle se plaît à l'ombre ou en sous-bois. Très rustique, la plantation sera préférable en automne, afin que la plante soit bien installée avant les premières chaleurs.


L'Hellébore est une plante très toxique, surtout les racines. Il est donc conseillé d'utiliser des gants, dès qu'on les manipule.


_______________________________________________________________ 

Le Chou commun, plante populaire des potagers aux vertus médicinales ..

 Le Chou commun, de son nom scientifique Brassica oleracea L,  classé par Linné en 1753, il appartient à la famille des Crucifères, du genre brassica et du règne Plantae. 


Le Chou est une famille de légumes très répandue dans nos potagers, surtout, il est un légume à des valeurs nutritionnelles riches. Le chou a des propriétés  de bienfaits pour la santé. a l'origine, le Chou est un légume sauvage qui poussait dans les falaises, les dunes et les bandes de galets, principalement sur le côté atlantique de l'Europe et notamment en France, en Espagne et au Royaume Uni. Aujourd'hui le chou est cultivé dans de nombreux pays à travers le monde. Le premier producteur de choux est la Chine, puis l'Inde et la Russie.

Les Choux sont cultivés pour leurs feuilles, ce qui n'empêche pas que chaque Chou présente des caractéristiques différentes. En générale, les différentes variétés potagères de choux préfèrent les climats assez humides et plutôt frais, par contre, elles redoutent la sècheresse. Si selon les variétés, on le cultive tout au long de l'année, c'est avant tout entre octobre et mars qu'il est le plus fréquent et le plus consommé.

C'est dans l'Antiquité que le Chou a conquis le bassin méditerranéen. Les Grecs le servaient en soupe aux jeunes mariés le matin de leur nuit de noces. Il y a 4000 ans, où a commencé la vraie culture du Chou. ce sont les Chinois qui mirent au point sa conservation en saumure, qui lui permit de conquérir ainsi l'Europe de l'Est. Devenue très populaire auprès de la population paysanne de tout le continent européen, cette plante potagère n'en était pas moins très appréciée par les rois. 

Il existe de différents types de choux, ce qui n'empêche pas que chaque Chou ait ses caractéristiques différentes selon les variétés.

Le Chou blanc,  de son nom botanique Brassica oleracea, capitata var. alba, est de couleur vert clair à des feuilles lisses et très pâles, en forme de pomme, ce que lui donne ne nom 'pommé'. 

Qualifié de 'Cabus' sa saveur est doux et il se conserve une semaine au frais. C'est celui que l'on utilise en choucroute ou en crudités. Le Chou blanc est déjà cultivé par les Égyptiens, les Grecs et les Romains.


Le chou rouge, de son nom botanique Brassica oleracea, capitata F. rubra est aussi nommé comme son cousin Chou blanc 'Cabus' par sa forme ronde est constitué d'une pomme ferme, enveloppée de feuilles extérieures d'un rouge violacé brillant. La culture du chou rouge en tant que légume remonte à la plus haute Antiquité, à partir de formes sauvage. Le terme Chou vient du latin caulis et le nom Cabus vient de l'ancien caboche se que veut dire grosse tête.

Le Chou-fleur, de son nom botanique Brassica oleracea botrytis L ce que veut dire 'bouquet ou tête', nommé ainsi par sa tête compacte formée de plusieurs inflorescences non développées, attachées à une courte tige centrale le trognon. l est recouvert de plusieurs couches de feuilles vertes qui forment une protection contre les rayons de soleil. 

Le Chou-fleur a ses origines  au Proche Orient, où on l'a récolté déjà  en Égypte  plus de 400 ans avant notre ère. Très apprécié par les Grecs et les Romains, il tombe dans l'oubli avant que les Italiens ne l'introduisent en France sous Louis XIV. Plus tard, le Chou-fleur a été apporté dans le nord de l'Europe et dans les Îles Britanniques où il est aujourd'hui encore fort bien apprécié.

Le Chou brocoli, de son nom botanique Brassica oleracea italica L, est un Chou-fleur. Il existe quelques variétés qui varient entre 40 et 80 cm de hauteur. Ils sont généralement vert et parfois violacé. L'inflorescence pousse en haut d'une tige charnue, formée de petites pommes charnues et serrées dites des 'jets'. Le Chou brocoli forme une tige épaisse et charnue d'où s'extirpent d'amples feuilles découpées, nervurées et ondulées.            Les saveurs et textures du brocoli sont proches de celles du Chou-fleur.

Les Choux de Bruxelles, de son nom botanique Brassica oleracea gemmiferra L, comme le nom déjà l'indique, est une variété développée en Belgique au XIIIe siècle. Ce légume est riche en minéraux et en vitamines et très apprécié en hiver. De l'automne à la fin de l'hiver, de petits pommes rondes aux feuilles très serrées se développent à l'aisselle des feuilles. 

! Il existe 2 écoles en termes de 'taille' . Soit on pince la tête en septembre pour obtenir un meilleur développement des pommes. - Soit en estime que la taille affaiblit les pieds, qui sont plus sensible au froid !

Le Choux rave, de son nom botanique Brassica oleracea gongylodes L, est une variété de chou cultivée comme plante potagère. Originaire du bassin méditerranéen, les Romains l'appelaient le 'Chou de Pompéi'. Plante herbacée à tiges charnues et renflées en forme de boule à la base, juste au-dessus du sol. La racine est charnue comme celle du Navet, qui également appartient à la famille des Brassica (napus napobrassica). Cette boule, du choux rave est de couleur blanche, vert pâle ou violette elle est consommée comme légumes à partir de mars à septembre.

Le Chou chinois, de son nom botanique rassica rapa chinensis et pekinensis, et se présente sous deux variétés: le Pe-tsai et le Pak-choi, ils sont cultivé pour leurs feuilles et leur pétiole. Les jeunes feuilles peuvent être cuisinées en salades, ou bien cuits comme p.ex. les épinards, ou en bouillon, à la poêle ou étouffées. Le Pe-tsai, a ses feuilles allongées variant  du vert au vert pâle, légèrement ondulées, il rappelle une 'Laitue romaine'. 

Le Pak-choi ressemble plutôt à une bette ou blette à carde, ses feuilles oval et nervurées et de couleur vert foncé aux tiges blanchâtres. La pomme est ouverte et les feuilles se rnversent dans la la partie supérieure.  Le Chou chinois est reconnu depuis longtemps comme étant un légume améliorant l'état de santé car il offre des bienfaits de la santé. 

Le chou chinois contient du calcium et du potassium qui sont utiles pour réguler la tension artérielle. Ce légume est bien adapté pour le soutien du système cardiovasculaire.

Du côté santé, l'efficacité des composants contenu dans les choux ont un effet bénéfique sur notre santé. Il contient essentiellement des vitamines A, B1, B2, B9 et C. Ce sont juste ces fameuses vitamines qui vont aider notre organisme à se prémunir de plusieurs maladies. Chaque variété de ces légumineuses apporte son lot de bienfaits. Les valeurs nutritionnelles du Chou diffèrent selon la variété, mais en règle générale, en plus des vitamines, le chou contient des protéines, des glucides, des lipides et des fibres. Il est majoritairement constitué d'eau. On trouve aussi des minéraux autres que le souffre, dont du potassium, du fer, du magnésium et du phosphore. Le chou renferme également des antioxydants.

Outre ces valeurs, il ne faut surtout pas oublier la Choucroute, qui elle aussi, pour sa part contribue au bien fonctionnement nutritionnel. La choucroute est obtenu par lacto-fermentation  de chou, rappé finement et mélangé de sel, puis on le met en pot de grès ou un petit tonneau, en couche avec quelques bais de genévrier. Le tout est recouvert d'un couvercle. La macération dure environ 3 à 4 semaines pour que la Choucroute est consommable.

Novembre 2020

rédaction et mise en page:

gira-sole.info

________________________________________________________________

Lamium album L  et  Urtica dioïca,  mieux connu sous Ortie blanche et grande Ortie...

L'Ortie blanche ressemble à la grande Ortie, bien qu'elle ne soit pas issue de la même famille. Ces plantes seront présentées séparément pour bien les distinguer l'une de l'autre, elles figurent souvent, par erreur,  sous le nom commun 'Ortie'. Bien qu'il existe aussi une petite Ortie..

L'Ortie blanche, est une plante herbacée de son nom scientifique Lamium album L, de son nom commun Lamier blanc ou Ortie blanche. Classification botanique, elle appartient à la famille des lamiaceae, lamiacées, anciennement appelée famille des labiées. Elle a été classée par Carl von Linné en 1753 dans la publication "espèces plantarum". 

Du genre Lamium et de la classe Magnioliopsida. Son nom vient du grec "Lamos =bouche ou Laïmos =gueule béante. Les lamiacées sont l'une des familles des plus importantes de l'ordre, elle contient plus de 250 genres et près de 7000 espèces qui se répartissent sur tout le globe.

Originaire de l'Europe et de l'Asie occidentale l'Ortie blanche est une plante vivace. 

Sa tige creuse est dressée quadrangulaire atteint rarement plus de 50cm sur les nœuds apparents, couchées à la base, puis s'élevant de 20 à 40 cm. Les feuilles sont opposées, souvent décussées et quasiment toujours entières. Elles ne possèdent jamais de stipules et elles sont souvent odorantes et largement dentées et de couleur vert clair. Les fleurs sont réunies en grappes simples plus courtes que le pétiole à l'aisselle des feuilles, ou en épis. 

Elles possèdent 5 pétales soudées en tube, souvent asymétriques à deux lèvres. Le calice est composé de 5 sépales, les étamines sont reparties en deux groupes de deux grandes et de deux petites. 

L'ortie blanche est monoïque, le même pied porte à la fois les fleurs mâles et femelles. Elles sont petites, verdâtre et ont quatre sépales. La pollinisation se fait par le vent ou par les insectes et donneront un fruit sec, l'akène. 

L'ortie est très résistante et continue à pousser en hiver. Sa floraison est du mois d'avril à octobre, et parvient même à fleurir en hiver s'il fait doux et selon les régions. 

L'Ortie blanche ou le Lamier blanc, est une plante héliophile, on la trouve aux bords des chemins, le long des murets, dans les talus, sous les haies et au bord des fossés dans un sol frais et riche.

L'Ortie blanche ou le Lamier blanc est une plante médicinale, elle présente de nombreuses vertus. 

Ce sont ces fleurs qui concentrent à elles seules toutes les qualités de la plante par la présence de tanins, mucilages et flavonoïde. 

L'Ortie blanche ou le Lamier blanc, a des propriétés diurétique, tonique, épurative, hémostatique, rafraîchissante, narcotique et vulnéraire. 

Les feuilles sont comestibles et peuvent être consommées en salade ou cuisinées comme des légumes.

Dans cette famille on trouve de nombreuses plantes aromatiques et condimentaires, comme , Ocium basilicum -le basilic, Thimus -le thym, Melissa -la mélisse, Satureja -la sariette, Origanum -l'origan, toutes espèces entrant dans la composition des herbes, dite de Provence.

°°

 Urtica dioïca L.  et  Urtica urens L,  la grande Ortie et la petite Ortie,  des plantes détestées.....

ORTIE brûlante ou URTICA urens L


La Grande Ortie de son nom scientifique Urtica dioïca L et la Petite Ortie, de son nom scientifique Urtica urens, appartiennent à la famille des  urticacées, urticaceae, qui regroupe une trentaine d'espèces  de plantes herbacées et de la classe des Magnoliopsida  du genre urtica et de l'ordre urticales ou rosales.  Issues du nom latin urtica ou uro =brûler.

URTICA dioïca

La Grande Ortie est une plante dioïque,  appelée aussi Ortie piquante ou Ortie commune, elle a ses origines dans les régions eurasiatiques, elle est répandue dans presque toutes les régions tempérées du monde, pourtant elle est plus commune en Europe du Nord. Elle affectionne les friches, les prairies, les décombres et les abords des habitations. C'est  une plante herbacée et vivace. Par contre  la petite Ortie est une plante annuelle ou bisannuelle.  

La Grande Ortie peut atteindre une hauteur de 60 à 150cm, formant des colonies grâce à ses longs rhizomes. La petite Ortie, atteint pas plus de 50cm de hauteur

Tous les organes sont recouverts de deux types de poils : de longs poils urticants et de petits poils souples qui contiennent de l'histamine, de l'acétylcholine et de la sérotonine qui irritent la peau. Au moindre contact, la pointe se brise en s'enfonçant dans la peau et laisse échapper un liquide urticant qui est injecté directement.


La tige est dressée mais non ramifiée. Elle porte de grandes feuilles ovales, dentées en forme de scie, opposées, ovales à lancéolées, sont en général deux fois plus longues que larges et de couleur vert sombre.


Les fleurs sont monoïques, minuscules et réunies en grappes, mâles et femelles sur des pieds différents. Les grappes femelles sont tombantes, les grappes mâles sont dressées. La fleur femelle est verdâtre et formée de 4 sépales, dont deux plus gros enveloppent un ovaire uniloculaire et deux petits extérieurs. Les fleurs mâles sont jaunâtres et ont un port étalé horizontal.


Chez la grande Ortie la propagation se fait également par ses racines traçantes. Elle possède deux types de racines, les unes en rhizomes et les secondes, plus grosses sont plus pivotantes, qui s'enfoncent profondément dans le sol.

Par contre la petite Ortie est monoïque, c'est à dire, qu'elle n'a qu'un seul sexe. Ses racines sont pivotantes. Elle n'a pas de rhizomes.

°

Les Bienfaits de l'Ortie..

Déjà, les populations préhistoriques utilisaient l'ortie comme légume, même  dès l'âge de pierre, elles étaient alors consommées comme l'épinard. L'Ortie était bien connue des Grecs et des Romains. Les Grecs l'appelaient Alkalyphe, ils s'en servaient pour soigner la tous, la tuberculose, l'arthrite, ainsi que pour stimuler la pousse de cheveux. 

Dans l'Antiquité, Dioscoride, au 1er siècle, indique la décoction de graines dans le vin de raisins secs comme aphrodisiaque

Il paraît que, les troupes de César ont introduit l'ortie romaine Urtica pilulifera L en Grande Bretagne.

Au Moyen Âge, on distingue la grande et la petite ortie, auxquelles en assigne des propriétés variées, contre les maux d'estomac, contre l'angine ou contre les maux de tête.

En médecine, on emplie l'ortie en association avec d'autres plantes pour traiter les hémorragies. Pour soulager les douleurs de rhumatisme et pour soutenir les femmes durant l'accouchement et encore on utilisant l'ortie pour traiter l'hypertension.

En raison de sa haute teneur en chlorophylle, on a utilisé l'ortie comme colorant vert naturel dans les conserves de légumes. La fibre d'ortie a servi à la fabrication de tissus et de papier.

°

Les bons jardiniers connaissent encore aujourd'hui, les vertus du purin d'ortie comme engrais naturel et de répulsif contre les insectes. L'ortie indique un sol riche en éléments nutritifs. Elle accentue la saveur des plantes aromatiques voisines et stipule la croissance des autres plantes. L'ortie est utilisée comme activateur du compost. Elle est une plante hôte pour les chenilles et de nombreux papillons.

°°°°

Sources:  fleurs-des-champs; plantarome; passeportsante; mythologica 

rédaction de la page:

gira-sole.info

Octobre 2020

_________________________________________________________________

Églantier, Rosa rugosa ou Rosa eglanteria, espèces sauvages  à fruits décoratifs..


La rose sauvage, de son nom latin Rosa rugosa, appelé Rosier rugueux, est une espèce botanique arbustiv et vigoureuse, dit sauvage. 'Églantier' vient du latin populaire aquilentum, qui a des piquants, des pointes, auguilles. L'Églantier est un arbuste indigène en Europe et en Asie. 

Le genre Rosa connaît plus de 150 espèces. La plupart des rosiers à fruits décoratifs sont des espèces botaniques ou des variations anciennes, issues de croisements entre espèces botaniques. 


Ce sont des arbustes ou des rosiers sarmenteux, à fleurs simples. L'Églantier appartenant à la famille des rosaceae, du genre rosa, de l'espèce rugosa, et a été classé vers 1784 par Thunberg, sous le nom binomial, scientifique de Rosa rugosa.Thunb. 

L'églantier est une plante vivace, ligneuse pouvant atteindre plusieurs mètres de hauteur. Il se développe en buisson dense au port arrondi. Ses branches sont arquées, flexibles, de couleur brune et la forme et la densité de leurs d'aiguillons sont très variables.

 Au feuillage caduc et alterne, abondant jusqu'au pied de la plante, d'un aspect gaufré, découpé en 5-9 folioles, de couleur verte assez foncée et brillante, virant au jaune en automne. 


L'églantier déploie à partir de juin jusqu'à l'automne des fleurs simples, larges de 2 à 8cm, isolées ou plus souvent en corymbes. Après la floraison, les fleurs, appelées églantines !'églantine' ne désigne pas le fruit mais la fleur! 

Les boutons très pointus, s'ouvrent peu à peu en coupe aplatie. Elles possèdent, comme toutes les roses, un réceptacle creux, charnu, de couleurs différentes, du blanc, du rose jusqu'au fuchsia, très parfumées, suave, elle est donc une plante mellifère. 


Suivi de fruits ou baies colorés, les cynorrhodons, du nom grec Kynorrhodon, de couleur orange à rouge à la maturité. Ces réceptacles contiennent de nombreux carpelles (graines) jaunâtre associés à une bourre de poils raides. Les fruits restent longtemps sur l'arbuste après la chute des feuilles. Certaines espèces et variété de rosiers donnent en automne des notes colorées, rares en cette saison, et égaient les plantes jusqu'en hiver.

L'Églantier est une plante très utile. On utilise principalement les cynorrhodons, cueillis après les premiers gelées. En utilisant la pulpe de ces fruits pour faire des confitures délicieuses et saines, riche en saveur et en vertus en gelée, ou en base de tisane. Très riches en vitamines C, on peut l'employée pour combattre les infections.

La Rosa canina, qui signifie rose du chien, nommée ainsi par ses fruits les Cynorrhodons, provient du nom grec cynos qui signifie chien, par allusion à ses propriétés alléguées de protéger contre les morsures de chien enragés. La Rosa canina, l'églantier commun, est un arbuste vigoureux aux fleurs blanc, rosé et aux fruits ellipsoïdes écarlates. 

Plantation et entretien

Les Églantiers, selon leur taille, se plantent de préférence en sujet isolé ou par groupe de trois à cinq en bordure de pelouse, ou à l'arrière plan d'une mixed-border à l'anglaise. Ils se marient bien avec des plantes vivaces ou d'autres arbustes à fleurs ou à feuillage décoratif. Planter ces rosiers en automne dans les régions à climat tempéré ou au début du printemps dans les régions aux hivers froids.

Les formes sarmenteuses ou arbustives demandent une taille légère d'entretien annuelle lui. Astuce: conserver les fleurs fanées. Ce sont-elles qui donnent les fruits décoratifs en automne. La taille consiste à supprimer le bois mort, faible ou malade. Pour les remettre en forme, tailler les rosiers buisson à trois-quatre yeux par branche, cinq-six pour les variétés vigoureuse.

°°°

sources: 

extraits basés sur des textes: le jardin fleuri; les rosiers à fruits décoratifs; jardindupicvert; 

photos: gira-sole.info

rédaction: gira-sole.info

Septembre 2020


______________________________________________________________________________

Le Centaurea cyanus, mieux connu sous ...   le Bleuet des champs



Le Bleuet est une plante herbacée de type annuelle ou bis-annuelle. Elle appartient à la famille des astéracées. Cette plantemessicole pousse naturellement dans les champs et préfère une terre acidophyle.

Le Bleuet des champs est originaire du bassin méditerranéen. Il doit son nom latin "centaurea"  au centaure Chiron le Sage, de la mithologie grecque, qui guérissait et soignait les blessures grâce aux plantes médicinales. "cyanus" signifie bleu en grec. Appelé le plus souvent bleuet, bluet, bardeau, blavelle, casse-lunette, aubifoin, fleur de Zacharias ou bien encore herbe aux centaures. Du genre centaurea, qui appartient à la vaste famille des asteracea ou des composées.

°

Les composées ou les astéracées..

Avec mille genres et plus de vingt-mille espèces, la famille des composées est une des plus importantes dans la classification botanique. Regroupant des herbes, des arbustes et quelques arbres. Cosmopolites, les Centaurées sont représentées partout dans les régions tempérées et froides. La plupart des Centaurées sont des plantes herbacées annuelles, bisannuelles ou vivaces. 

Le bleuet a été classé par Karl von Linné en 1753 sous son nom binominal de Centaurea cyanus, synonyme Cyanus cyanus L sous le règne des plantae, de la classe des magnolopsida, de l'ordre des composées et du genre centaurea. En 1762, John Hill, botaniste, médecin et écrivain à Londre, a classé l'espèce Cyanus segetum, avec la classification philogénétique sous l'ordre des asteraceae, du genre cyanus et de la famille des astéracées, anciennement de la famille des composées.

°

Le Bleuet des champs, est une plante messicole comme le coquelicot, le bleuet se reproduit dans les champs cultivés et pousse surtout dans les terres agricoles ou de culture acidophyle. Elle est devenue l'indésirable des céréales et devenue le pestifié des paysans et était en cas de disparition provoquée par les herbicides séctifs utilisés dans l'agriculture. Or, depuis quelques années, le bleuet des champs réapparait. Il vit aujourd'hui à l'orée des champs en compagnie avec le colza, grâce à une campagne de réhabilisation de WWF il y a quelques annnées.

Souvent utilisée pour la beauté de ses fleurs en bandes d'ornement ou plate-bande. Aujourd'hui cette petite plante d'ornement est cultivée pour la beauté de ses fleurs globuleuses. 

Les fleurs, posées sur des capitules de 1,5 à 2,5cm, de couleur d'un bleu prononcé céleste, situées à l'extrémité de la tige de couleur vert grisâtre, d'aspect velouté. Cette plante ne dépasse gère les 40 à 50 cm de hauteur. La floraison a lieu entre mai et septembre. 

Quant aux bleuets à fleur double que l'on trouve dans les jachères fleuries, il s'agit d'une variété horticole améliorés. Autre différence, le bleuet des champs à fleur simple est toujours bleu, alors que les le bleuet horticole est parfois rose ou mauve.

Les feuilles lancéolées, d'ordinaire alternes, sont en général assez découpées, ovales, ondulées qui, au froissement, ont une odeur désagréable. La particularité de cette famille vient de la floraison.

Le fruit, l'akène de son nom latin achena surmonté de 5 arêtes. En botanique, un akène est un fruit monosperme, sec, dont la graine unique n'est pas soudée à son enveloppe, appelée péricarpe. 

À la différence des gousses, l'akène ne s'ouvre pas pour se vider de son contenu, c'est un fruit indéhiscent.

Beaucoup de composées sont des plantes sauvages comme le bleuet, Centaurea cyanus, qui est toujours en passe de disparition.

°

Les plantes annuelles sont celles qui conviennent le mieux pour les semis du jardin fleuriste. Parmis eux, le coquelicot, le pavot, le pois de senteur et les bleuets sont des excellentes plantes pour les jardinières et les bordures. Elles se sèment en mars-avril directement en pleine terre ou en massifs dans une terre travaillée.

Les plantes bisannuelles conviennent plus pour les grands espaces. Elles se sèment à partir du mois de juillet dans une bonne terre de jardin.

Les plantes vivaces comme la centaurée des montagnes ou bleuet des montagnes est une plante vivace aux fleurs de bleuet spontanées dans les Alpes et les Pyrénées. Il en existe de nombreuses variétés horticoles.


Le bleuet simple est mellifère et attire les oiseaux comme le chardonnet entre autres.

°

Le bleuet est aussi une plante médicinale, elle possède des propriétés anti-inflammatoire connues  en médecine traditionnelle. Il est utilisé sur les yeux pour traiter les conjonctivites, les irritations, dont son nom "le casse-lunette". On l'utilisait jadis pour soigner bon nombre de maladies. De nos jours, l'usage en est limité pour décongestionner les bronches, calmer la toux ou stimuler la fonction urinaire. L'infusion de ses pétales soulage les rhumatismes, les inflammations articulaires. Sa lotion est conseillée dans les inflammations buccales et pour raffermir la peau.

°

Le bleuet, sa fleur symbole patriotique

mêlée à celles du coquelicots et de la marguerite, représente les couleurs de la France. 


C'est aussi la fleur, qui en France symbolise l'armistice du 11 novembre1918.

°°°

Sources- extraits basés sur des textes: 

atlas pratiques-le jardin fleuri, éd.2003; plantes-sauvages; mieux-se-conaître; lunion.presse- hubert le jardinier; santé.planet; les rêves d'eugénie

photos : gira-sole.info

rédigé par

gira-sole.info

août 2020

______________________________________________________________________________

 

Le Lézard des Murailles,  adore les bains de soleil…


Le lézard des muraille, de son nom scientifique Podarcis muralis, Laurenti 1768, est une petite espèce de lézard très commune en Europe. Il est présent en France, notamment dans le sud, mais aussi dans l'ouest et dans l'est. Il appartient à la famille des lacertidae, de la classe des reptils de l'ordre squamata et du sous-ordre sauria. 

De petite taille, entre 6 à 8cm du corps et de 16 cm de queue, cet animal se reconnaît par son corps longiligne prolongé par une queue d'environ deux fois plus longue que le corps. Ce petit lézard, au corps svelte et aplati, possède de longues pattes à cinq longs pouces écartés, portant des griffes aigues, comme des crampons, très utiles pour s'accrocher aux murs. son museau prononcé et pointu est couvert d'écailles d'origine épidermique, qui se terminent par une longue queue. Entre les écailles, la peau reste mince et souple. Les écailles sont plus grandes sur la tête et forment des lames assez longues sous le ventre. Ses couleurs varient du brun au gris en passant par toutes les variations de verdâtre sur le dos. Sa robe, qui peut être aussi très variable selon l'endroit et les indivitus, 

lui permet de se fondre dans l'environnement minéral

Tandis que le ventre peut se décliner en jaune, bleu ou rougeâtre chez le mâle reproducteur. Les tâches noires sur le dos forment parfois un motif réticulé. La tête porte des narines à l'extrémité du museau et les yeux, toujours ronds, sont protégés par des paupières mobiles. Ses nombreuses dents sont trop petites pour mâcher les proies qu'il avale alors en entières.

Le lézard des murailles vit essentiellement dans les éblouis de pierre, des rochers, des murs de pierres sèches et des rocailles. Sa maison est un petit terrier qu'il creuse lui-même dans un trou du mur où il a choisi son domicile. Extrêmement agile et rapide, il peut se faufiler dès la moindre alerte dans in interstice miniscule pour ressortir dès que le calme est revenu.

Son corps, comme celui de tous les reptiles est à sang froid, donc un animal à température variable polikilotherme, ce qui l'oblige à rechercher la chaleur, dès le premier rayon de soleil. Il apprécie les endroits secs et bien ensoleillés et n'est agile que lorsque son corps est chaud. Quand la température baisse, son corps refroidit et l'animal s'engourdit. En hiver, il ne peut plus bouger, ni manger et vit au ralenti.


Un mois après sa sortie d'hibernation, il s'accouple pour une ponte qui, selon les régions, s'étale d'avril à juin. Le lézard femelle, peut pondre 2 à 3 fois en cette période avec chaque fois de 2 à 10 œufs. Dès la sortie de l'œuf, le jeune lézard chasse déjà des petits insectes pour se nourrir. Il sera adulte vers deux ans. en moyenne, le lézard des murailles peut vivre entre 4 et 6 ans

Il se nourrit essentiellement d'insectes, comme des mouches, des chenilles, des papillons, mais aussi des araignées, des grillons et des verres de terre. 

Sa rapidité de déplacement lui permet d'être un excellent chasseur. Lorsque l'ennemi est trop menaçant, le lézard dispose d'un stratagème pour assurer sa fuite, il perd sa queue

Cette faculté lui permet de se sortir de la situation menaçante, en détournant l'attention de son ennemi sur la queue frétillante plutôt que sur le lézard, alors déjà bien loin.


°°

 Pourquoi le lézard des murailles, s'appelle-t-il  'Podarcis muralis, Laurenti 1768?'

C'est Josephus Nicolaus Laurenti qui en 1768 dans sa thèse consacrée à la fonction venimeuse chez les reptiles et les amphibiens, définit le premier précisément la Classe des 'reptilia'. Le groupe des reptiles se regroupe en quatre ordres différents. Josephus Nicolaus Laurenti né le 04 décembre 1735 à Vienne et décédé le 17 février 1805 à Vienne,, médecin, naturaliste, herpétologiste et zoologiste, a traité dans sa thèse pour son doctorat, la fonction vénimeuse chez les reptiles et les amphibiens en 1768, le

"spécimen medicum, exhibens synopsin reptilicum emendatam cum experimentis sur venena et antidotes". 

Il définit, le premier, précisément la classe des Reptilia dans un petit livre sans prétention avec 217 pages et cinq planches, publié en 1768 à Vienne, est l'herpétologie de la plus haute importance. Seules 10 espèces d'amphibiens et de reptiles se trouvaient dans le "Systema naturae" de Carl von Linné en 1758, mais Laurenti en a défini 30, une nette amélioration de la classification de Linné. Certains sont devenus très familier, comme les genres : Bufo, Hyla, Salamandra, Gekko, Chamaeleo, Iguana,Crocodylus, Natrix, Vipera, Naja et Constrictor. 

°°

Carolus Linnaeus, et sa méthode de classification .......

Caroli Linnaei, fils de pasteur suédois, né le 23 mai 1707 à Rashult et décédé le 10 janvier 1778 à Uppsala, connait une jeunesse austère et studieuse. Il étudie la médecine et la botanique, qui à l'époque, est une branche de la médecine. En 1732, la Société des sciences d'Uppsale l'envoie en expédition en Laponie, où il découvre une flore inconnue. au retour, il part aux Pays-Bas et y acquiert le titre de docteur en médecine. Dès 1735 à Leyde, Linné, alors connu sous le nom de Linnaeus,  publie la première édition, le 

"systeme naturae sive regna tria naturae systematice proposita per classes, ordines, genera & species". Dans cette première édition de onze pages, il explique le système de classification qu'il a mis au point. Il divise la nature en trois règnes: animal - végétal et minéral. Les premières espèces sont divisées par la classe, l'ordre, le genre, l'espèce et la variété. Devant la popularité de cette publication, il publiera des éditions de plus en plus volumineuses.

Sa classification repose en partie sur des classifications publiées auparavant par d'autres savants, mais également par des collaborations lors de la publication de Systeme naturae. 

Dans sa classification des animaux, il s'inspire de celle de John Ray, un botaniste anglais de la fin du XVIIe siècle et de sa définition du concept d'espèce: "ensemble d'individus qui engendrent, par la reproduction, d'autres individus semblables à eux-mêmes". Linné s'occupe plutôt des mammifères, des insectes et des oiseaux.


Linné croyait en la fixité des espèces créées par Dieu, c'est à dire qu'elles n'évoluaient pas. L'espèce et la variété n'étaient donc jamais modifiés dans les différentes éditions de Systema Naturae. Par contre, les trois autres degrés de classifications, étant une construction humaine, pouvaient varier. Par exemple, la baleine passa de poisson à mammifère dans la 10e édition de 1758.

C'est dans cette 10e édition que Linné généralisa le système de nomenclature binomiale, qu'il avait introduit quelques années plus tôt pour les plantes. La classification de Linné ne survécût pas à la découverte de la théorie de l'évolution, un véritable langage internationale de dénomination des plantes, qu'il étendra aux animaux, un système de nom binomial, composé du nom du genre et du nom de l'espèce, dérivés du latin ou de la forme vernaculaire latinisée, ou encore du nom du découvreur latinisé. 

Grâce à ce système, tout végétal ou tout animal rencontré peut être identifié. Ce système de nomenclature est toujours en usage et est toujours utilisé aujourd'hui.

Il est régulièrement mis à jour par le code international de nomenclature pour les algues, les champignons et les plantes et par la Commission internationale de nomenclature zoologique. 

°°°°

Sources: 

extraits basés sur des textes de -aujardin- -natureordinaire- -antiopa--chamaeleo-

Josephus Nicolaus Laurenti : extraits basés sur des textes de -chamaeleo-

Carl von Linné : extraits basés sur des textes de Bnf et des Bibliothèques Universitaires de la Réunion

photos : gira-sole.info 

rédigé par gira-sole.info

juillet 2020 

_____________________________________________________________ _

Le Troène commun ou Troène d'Europe ..


Le Troène commun, de son nom latin Ligustrum vulgare, appartient à la famille des Oleaceae, de la catégorie des arbustes au port buissonnant et devenant arbustif avec l'âge. Il est le plus rustique et le plus simple de culture, il résiste très bien à la pollution. Il pousse naturellement dans les bois de sil calcaire. Très apprécié en haies libres ou taillées, ou parfois en solitaire. 

Son nom vient du latin "ligo, ligare", qui signifie lier. Ce genre comprend une cinquantaine d'arbustes, caducs, semi-persistant originaires soit du Japon, de l'Asie, de l'Europe ou de l'Afrique du Nord. 

Lors d'une de ses expéditions vers 1890 en Asie centrale, jusqu'au Tibet et en Chine, le botaniste et herbier passionné  Adrien, René FRANCHET découvre une quantité de nouvelles espèces et ont été nommées de lui. 

Ils ont été classées seulement en 1920 par le botanique Alexander von LINGELSHEIM.

Le Troène commun est également appelé Troène d'Europe, car originaire de l'Europe  on le trouve presque partout  jusqu'à 1200m d'altitude, spontané ou issu de plantation. Le Troène commun est un arbuste à feuillage caduc, semi-caduc à persistant selon les espèces, sa position ou les températures hivernales. 

Les feuilles du Ligustrum vulgare sont coriaces opposées, simples, obovales, mais les feuilles du Ligustrum ovalifolium, aussi appelé Troène de Californie, originaire du Japon, sont ovales comme son nom l'indique. Certaines feuilles sont d'un vert sombre, il existe des feuillages panachés de jaune ou encore tricolores, il y en a des espèces qui sont odorantes selon le cultivar. 

Les feuilles sont toxiques ou répulsives pour de nombreuses espèces. Elles sont attachées aux rameaux par un court pétiole parfois rougeâtre.

On disait au XVIII siècle : "ses feuilles sont toutes les dernières à tomber, et que souvent elles restent sur l'arbrisseau pendant tout l'hiver, lorsqu'il n'est pas trop rigoureux." 

Le Troène à feuilles ovales, le Ligustrum ovalifolium, qui est souvent planté en haie ou en solitaire. 

La floraison du Ligustrum se manifeste en été, de juin à juillet, les panicules terminales de petites fleurs à corolle tubulaire `4 lobes et 2 étamines,  odorantes et aux tiges souples légèrement pubescentes. 

Les fleurs blanchâtres hermaphrodites, et très parfumées sont mellifères. Le troène ne fleurit pas lorsqu'il est taillé. 


Produisant en automne des grappes de petits fruits ou baies ovoïdes, noires, brillantes et sont toxiques. Ils sont mûres en octobre et qui persistent tout l'hiver. 

Chaque fruit contient un suc très amère et renferme le plus souvent quatre semences de grains, plates d'un côté et relevées en bosse de l'autre, au gout très désagréable. 


Les grappes de baies sont toxiques pour l'homme. L'ingestion de douze baies suffit à provoquer des troubles digestifs, irritations gastriques, gastro-entérites. 

Aussi ses pollens  peuvent provoquer des allergies du type rhume des foins.

Propriétés et utilisations, aujourd'hui et depuis plusieurs siècles, ses rameaux flexibles sont utilisés par les vanniers ou à la fabrication des perches de pêche. Son écorce a  été utilisé  dans la confection d'une teinture et de ses baies noirs on produisait une encre violet. Son feuillage à des propriétés astringentes, convenait bien dans le traitement des aptes et diarrhée. De son bois homogène et dur on a fait du charbon de bois utilisé pour faire de la poudre à canon.


Mais ses grappes de baies font le délice des oiseaux en hiver!

Le Troène qui est une plante héliophile, supporte la mi-ombre, mais s'épanouit et fleurit le mieux dans les zones ensoleillées claires, en lisières ou forêts claires, landes ou prairies, sur un sol plutôt frais et non acide. Il supporte l'humidité mais sans être engorgé.

 Il préfère les terrains riches et calcaires. Il supporte bien le froid jusqu'à -17°C en moyenne.



Le Ligustrum ovalifolium est souvent planté en haie, il supporte bien les tailles répétées du printemps à l'automne.

°°°

sources extraits de textes:

 atlas des plantes du jardin - la taille - nature-jardin - le nouveau jardinier édition SOLAR - jardin-du-pic-vert

rédigé par

 gira-sole.info

 Juin 2020

______________________________________________________________________________


Les Hirondelles, messagères du Printemps…

 Les hirondelles font partie des premières espèces à revenir de migration au début du printemps dans nos régions. Elles ont passé l'hiver en Afrique, selon leurs migrations, les hirondelles auront parcouru plus de dix mille kilomètres. Très facile à observer, elles permettent de découvrir un des phénomènes les plus fascinant de la nature. 


Avec le rouge-gorge ou le merle noir, l'hirondelle figure parmi les oiseaux les mieux connus. En effet, elles ont la particularité d'être très proches de l'homme. Les gens cohabitent avec ces oiseaux pour lesquels ils éprouvent une affection particulière.

On observe ici trois espèces d'hirondelles qui nichent en France et en Europe. 

L'hirondelle de fenêtre, l'hirondelle rustique et l'hirondelle de rivage…

On observe trois différentes espèces d'hirondelle en France et en Europe, parmi eux, deux espèces, l'hirondelle de fenêtre et l'hirondelle rustique sont les mieux connues, ce sont les hirondelles du bâti. La troisième espèce est l'hirondelle des rivages, comme l'indique son nom, se limite aux zones humides naturelles et artificielles.

L'hirondelle de fenêtre, petit oiseau commun des villes et des villages, l'hirondelle de fenêtre est facilement reconnaissable. Préférant les villages et surtout les fermes, elle s'installe dans les étables, les écuries, les porcheries, où elle trouve chaleur, elle y trouve un lieu propice à sa nidification et avec de l'eau à proximité. Elle appartient à la famille des hirundininae, de son nom latin Delichon urbicum. Elle est reconnaissable à son croupion blanc pur qui contraste avec le reste de son corps plus foncé. 

Dos, ailes et dessus de la tête noir-bleuâtre, ventre et gorge blancs. Son poids est de 13 à 23 grammes et son envergure est jusqu'à 29 cm. L'hirondelle de fenêtre est insectivore et se nourrit essentiellement de petits insectes volants, qu'elle chasse dans les couches de basses de l'air ou des pucerons.

Comme son nom l'indique, l'hirondelle des fenêtres construit son nid préférentiellement sur les habitations, le plus souvent au sein des villes  et des villages.

L'espèce est très grégaire en dehors de la saison de reproduction, se regroupant en dortoirs comprenant parfois des milliers d'oiseaux, mais niche souvent isolément. elle est monogame, la fidélité à vie est assez fréquente. Les deux partenaires défendent le territoire autour du nid.

C'est le mâle qui choisit l'emplacement à partir  de la fin du mois d'avril, et il arrive qu'il construise le nid avant le retour de la femelle. 

Le nid est formé de boulettes de boue cimentées à l'aide de salive, le plus souvent mélangée à des éléments végétaux, sur une poutre, sous un avant-toit ou dans l'angle d'une fenêtre, d'une envergure  d'une dizaine de centimètres de profondeur, puis recouverte de plumes. La ponte de 4 à 5 œufs est déposée à partir de fin avril. L'incubation dure 11 à 19 jours environ et les jeunes s'envolent à l'âge de 20 jours. Il y a souvent deux couvées annuelles.

°°

L'hirondelle rustique, de son nom latin Hirundo rustica, est un oiseau élégant. 

Reconnaissable à son dessus noir à reflets bleus, son ventre blanchâtre, sa longue queue effilée, sa gorge et son front rouge-brique. Son poids et de 16 à 24 grammes, son envergure de 32 à 35 cm. 

L'hirondelle rustique est une campagnarde, elle préfère largement les milieux ruraux à proximité de zones de chasse favorables, comme prairies, pâturages. 

Elle s'installe pour nicher dans les granges et les étables. On la nommait encore récemment 'hirondelle des cheminées' en référence au temps où elle nichait communément dans les conduits de cheminée. 

Tout est bon pour construire son nid, garages, étables, granges, clochers, hangars..

Elle construit à l'aide d'un mélange de boue et de salive, comme l'hirondelle des fenêtres, son nid, qui est souvent agrémenté de quelques brindilles. 

Contrairement à l'hirondelle de fenêtre, son nid est totalement ouvert, une simple coupe souvent appui sur un linteau en bois.

°°

L'hirondelles des rivages, appartient à la sous-famille des Hirundininae - Riparia riparia, qui regroupe les hirondelles typiques. elle se distingue des autres hirondelles en vol par ses battements d'ailes rapides et irréguliers, ainsi que par son cri, un gazouillement bourdonnant constant. L'hirondelle de rivage se trouve plus particulièrement près des eaux, comme son nom l'indique. 

Elle se reproduit le long des côtes, au bord des fleuves, près des cours d'eau, lacs et surtout en plaine et en campagne ouverte près des zones humides. son poids est de 11 à 20 grammes et  elle mesure environ 12 cm de longueur. son plumage supérieur est bordé d'un blanc chamoisé, blanchâtre et brun. La bande pectoral est moins nette. Les joues, les côtés du cou et la zone de la poitrine sont teintés d'un brun rougeâtre. Le bec et les pattes sont brun.

L'hirondelle de rivage est la plus petite des hirondelles, oiseau chanteur insectivore. En effet elle survole les rivages pour chasser des insectes. Elles nichent en colonie, creusent des terriers tels que gravières dans les berges meubles le long des cours d'eau naturels. Par manque de choix, elles s'installent donc également dans les sites artificiels, comme des carrières où elles retrouvent des matériaux meubles. C'est un oiseau grégaire, mais il arrive parfois que, lors d'une seconde couvée, un changement de partenaire peut s'entrainer. 

L'hirondelle de rivage atteint la maturité sexuelle à 1 an, elle sera apte à se produire le printemps suivant entre avril et août. Cette espèce a une ou deux nichées par an de 4-5 œufs qui incubent 13 à 15 jours. Les petits passeront environ 20 jours dans le nid. L'hirondelle de rivage est, comme ses cousines, un oiseau migrateur qui se déplace vers le sud après la reproduction.

°°

 Le martinet noir , à ne pas confondre avec l'hirondelle ...

Actuellement, on compte trois espèces de martinets présentes sur tous les continents, excepté l'antarctique. 

Le martinet noir, de son nom latin Apus apus classé par Carl von Linné en 1758, est l'espèce la plus commune en France et en Europe. Le martinet noir fréquente les villes, villages et bourgades.

 Il est l'oiseau caractéristique du ciel d'été en Europe. Il ne bâti pas de nid!


Le martinet pâle, de son nom latin Apus pallidus classé par Georges Ernest Shelly en 1870, vit à l'extrême sud de la France et de l'Europe. Le martinet pâle est une espèce de martinet de "l'ancien Monde", rare en France, majoritairement présent dans les régions méditerranéennes, surtout en Corse

Le martinet alpin, de son nom latin Apus melba, classé par Carl von Linné en 1758, occupe l'Europe méridionale, de préférence dans les régions montagneuse et dans les villes. Il s'observe souvent en troupes, formant des groupes de chasse. Il niche dans des colonies.

Ces espèces font partie de la famille des apodidae, qui compte une centaine d'espèces. L'étymologie du binôme scientifique vient du grec apus, 'a'= sans et 'pous' = pieds pour la longueur faible de leurs pattes. Ce ne sont pas des passeraux, malgré leur ressemblance avec les hirondelles. Ils sont proches des engoulevents et des colibris. Les martinets présentent une queue échancrée, un corps fuselé plus effilé que celui de l'hirondelle, des longs ailes en forme de faucille, toujours tendues jamais fléchies même en vol. 

Les Apodidés sont des oiseaux de petite ou de moyenne  taille de 9 à 15 cm de longueur. La plupart des espèces sont grégaires, particulièrement dans la recherche de nourriture. Le martinet passe la majeure partie de sa vie dans les airs. Pour sa sa faiblesse de ses pattes et la taille de ses ailes, on ne le voie qu'en vol, car une fois à terre, ils ne peuvent s'envoler. Le martinet est capable de rester en vol pendant pendant une très longue durée. Les seules pauses sont durant la nidification où il cuve. Le martinet est capable de rester en vol pendant une très longue durée. Une étude de l'Institut ornithologique suisse a enregistré un spécimen qui est resté plus de 6 mois en air, sans se poser.

Comment reconnaître un martinet noir?

On reconnait facilement le martinet noir par ses grandes ailes effilées qui sont toujours tendues en arrière lorsqu'il vol. Son plumage, très sombre, est brun foncé, presque noir. Le martinet noir possède un corps allongé et une queue fourchue. Il est l'un des oiseaux les plus rapides en vol, il peut atteindre 200km par heure. Ses coups d'ailes sont tantôt amples et rapides qui permettent au martinet noir d'effectuer de longs planés. 

C'est en vol qu'il s'alimente, boit, dort, le soir il s'envole haut dans les airs où il somnole jusqu'au lendemain matin.

Le martinet noir pousse des petits cris très perçants que l'on peut entendre notamment quand ces oiseaux volent en groupe avant la tombée de la nuit. Insectivore, le martinet noir  se nourrit d'insectes qu'il attrape pendant son vol. Il boit en vol, il s'accouple en vol. 

La période de nidification se situe entre mi-mai et mi-août. Ces oiseaux installent leur nid sous les gouttières, sous les toitures des maisons, dans les cheminées ou encore dans les cavités des murs. Le nid est composé de brins d'herbe, de paille, de plumes que le martinet noir trouve en volant et qu'il mélange à de la salive pour former une coupelle. Il n'a qu'une couvée par an au cours de laquelle la femelle pond de 2 à 3 œufs dont l'incubation dure environ 20 jours.

°°

 La Migration des Oiseaux, pourquoi les oiseaux migrent-ils...



Le terme migration décrit les mouvements périodiques et à grande échelle des populations d'animaux, notamment les oiseaux? Les oiseaux migrent pour passer de zones où les ressources sont faibles ou décroissantes à des zones où les ressources sont élevées ou croissantes. Les deux principales ressources recherchées sont la nourriture et les lieux de nidification. Les oiseaux ont tendances à migrer vers le nord au printemps pur profiter des populations d'insectes en plein essor, des plantes en bourgeons et d'une abondance de lieux de nidification.

Une façon d'envisager la migration est de considérer les distances parcourues. À mesure que l'hiver approche et que la disponibilité d'insectes et d'autres aliments diminue, les oiseaux migrateurs quittent les aires de reproduction au nord pour se rendre sur de longues distances dans des aires d'hivernage dans le sud, dans le bassin méditerranéen, en Afrique et au sud du Sahara.

Hirondelles et Martinets sont exclusivement insectivores et doivent en conséquence quitter nos régions en hiver. Ils doivent donc parcourir plusieurs milliers de kilomètres à travers champs, montagnes, forêts, mers et désert pour rejoindre leurs quartiers d'hiver. Cette migration s'effectue de jour pour les hirondelles, les martinets voyagent aussi la nuit. Tranquillement, par petites étapes, de 200km pour les hirondelles et de 700km pour les martinets, ponctuées de haltes pour chasser. Les bandes dispersées d'hirondelles qui se forment pour voler en journée, se regroupent le soir pour passer la nuit. Les martinets, par contre, volent en permanence sur de longues périodes, même pendant la nuit, car cet oiseau a la particularité de passer l'essentiel de son temps dans les airs. Il est l'un des oiseaux les plus rapides en vol qui peut atteindre une vitesse de 200km par heure.


Qu'est-ce qui déclenche la migration des oiseaux?

Les comportements migratoires varient et ne sont pas toujours bien compris. La migration peut être déclenchée par une combinaison de changement dans la durée du jour, des températures plus basses, des changements dans les approvisionnements alimentaires et une prédisposition génétique. Depuis des siècles, les observateurs d'oiseaux des espèces migratrices, traversent une période d'agitation chaque printemps et chaque automne et voltigent constamment vers un côté. 

Les oiseaux migrateurs parcourent souvent le même parcours année après année avec peu d'écart. Étonnant, les jeunes oiseaux effectuent souvent leur toute première migration par leurs propres moyen et peuvent trouver 'leur maison d'hiver' sans l'avoir jamais vue auparavant, ainsi de revenir au printemps suivant à l'endroit où ils sont nés.

Quels sont les secrets de leurs étonnantes habilités de navigation? 

Les oiseaux combinent plusieurs types de sens différents lorsqu'ils se déplacent. Des information de la position , du soleil, le couchant ou les points de position  repérés et observés pendant la journée, des étoiles et de la boussole en détectant le champs magnétique terrestre.

°°


Quelles menaces pèsent sur ces espèces?  Pourquoi les protégés?

Faire un voyage de migration, qui peut s'étendre sur une distance aller-retour de plusieurs milliers de kilomètres est une entreprise dangereuse et ardue. C'est un effort qui met à l'épreuve les capacités physiques et mentales des oiseaux. Le stress physique du voyage, le manque de nourriture en cours de route, le mauvais temps et l'exposition accrue aux prédateurs ajoutent tous aux dangers. en peut observer, que les migrateurs insectivores font partie des oiseaux dont le déclin est le plus élevé en Europe. Hirondelles et martinets font partie des espèces qui ont été le plus touchés. Mais les hirondelles et les martinets sont loin d'être les seules menacés.

   !! Un million d'espèces animales et végétales va disparaître en quelques années!!

°°

les Hirondelles et les Martinets, en voie de disparition…

Les raisons sont multiples, le manque de nourriture, les périls sur les chemins migratoires, les modifications écologiques, les changements climatiques. Au cours des trente dernières années, l'hirondelle et le martinet sont tout simplement en voie de disparition en Europe. Il faut être plus qu'attentif pour les apercevoir. si une année sur l'autre, la population de ces superbes oiseaux ne diminue que de 3%, personne ne s'en aperçoit. en faisant le calcul pendant ces 30 dernières années, avec chaque année une perte de 3%, le résultat aujourd'hui est dramatique, 60% des hirondelles ont tout simplement disparu!

Pourquoi cette triste cadence de diminution de population aviaire?

En France, comme dans d'autres pays de l'Europe et du monde entier, une des raisons majeures est la disparition de la biodiversité liée aux changements climatiques. Si le dérèglement climatique pèse sur les oiseaux migrateurs, l'activité humaine joue aussi un rôle important. Non négligeable est l'utilisation abondante de pesticides et d'insecticides.

Du fait des changements climatiques et de l'intensification des systèmes agricoles, les insectes, dont se nourrissent ces oiseaux subissent le même sort. Les pollutions atmosphériques et chimiques les déciment chaque année un peu plus, qui ont des conséquences sur la reproduction. L'agriculture intensive se traduit par la disparition progressive des prairies, remplacées par des champs traités aux pesticides. La destruction des haies et des espaces sauvages participent également à la régression des populations d'insectes, voir les oiseaux. Le potentiel végétal dépend en grande partie de la protection das habitats naturels

Or, le maintien de ces habitats naturels est vital pour la faune et la flore.

Mais il existe une autre raison au déclin dont nous en sommes directement responsable: la disparition des sites de nidification. Ainsi, la modernisation des bâtiments agricoles rend également leur reproduction plus difficile, car les bâtiments modernes sont peu propices à la construction de nids. Souvent, de retour de migration, les oiseaux se trouvent particulièrement démunis lorsqu'ils font face à la disparition de leur nid. 

Or, il y a de moins en moins de lieux de nidification adaptés pour les oiseaux.  

°°

Les vertus d'un jardin au naturel ne sont pas assez vantées



Les jardins sont des points de repères dans un monde où l'écoulement du temps est toujours plus indifférencié, ils permettent de retrouver les rythmes naturels, le passage des saisons et des floraisons. Cependant, ces espaces privilégiés sont de plus en plus soumis à une certaine artificialisation, comme des plantes exotiques, des fleurs issues de hybridation sans parfum qui ne produisent ni pollen, ni nectar. Pourtant plus de 300 espèces de fleurs des champs existent, pâquerettes, bouton d'or, serpolet, bleuet des champs, chèvrefeuille, aubépine ...

Une autre atteinte fréquente à l'écosystème du jardin est l'utilisation d'herbicides et de pesticides très nocifs pour la santé et pour l'environnement.

Favoriser la biodiversité au jardin

L'installation progressive d'une biodiversité dans son jardin est en soi un excellent moyen de lutter contre les différents parasites et maladies. Une grande variété de végétaux aide à ce qu'ils soient moins malades, attirer certains insectes et petits animaux permet de réguler les populations de nuisibles sans insecticides chimiques. Utiliser des engrais naturels comme le compost et le fumier, les engrais verts, phacélie, lupin, lucerne, le purin d'orties ou encore des engrains bio.

Attirer et protéger la faune auxiliaire

Certains insectes, loin d'être nuisibles, sont des auxiliaires précieux au jardin, les coccinelles et surtout les larves dévorent les puceron, les insectes pollinisateurs, abeilles, guêpes, bourdons, papillons, favorisent la pollinisation et la fécondation des fleurs. Certains petits mammifères, hérissons, certains batracien, les oiseaux, les chauves-souris sont des prédateurs actifs d'insectes nuisibles au jardin

Offrir aux oiseaux des refuges

En laissant se décomposer en tas de déchets naturels, non seulement on préserve ces espèces utiles. Les haies, les massifs sont un refuge pour les oiseaux et insectes. Le buddleia et les lavandes attirent les papillons. Une mare, un point d'eau attirent également oiseaux, crapauds, grenouilles, libellules. Le but est à la fois, lutter contre les prédateurs et les intempéries, ainsi que des baies pour se nourrir, d'offrir des abris à la petite faune terrestre, d'attirer les insectes venant butiner sur les haies fleuries.

Fournir aux insectes, aux oiseaux et à la petite faune des abris et cachettes appropriés

Tas de bois, fagots de tiges creuse, hautes herbes, tuiles, tas de pierres, murets de pierres sèches.. Hôtels d'insectes, nichoirs à oiseaux, abris à chauve-souris

La biodiversité au jardin désigne la diversité des organismes vivants, flore autant que faune.

La favoriser, c'est faire de son jardin un milieu vivant dans lequel des équilibres écologiques se mettent en place naturellement

°°

comme pour l'ensemble de la planète, l'inventaire de la faune et de la flore est en régression alarmante, la réduction de la diversité animale s'est considérablement accélérée

les activités humaines n'ont cessé d'avoir des conséquences déterminantes sur certaines populations animales, une quarantaine d'espèces d'oiseaux ont disparu

aujourd'hui plus de 140 espèces d'oiseaux sur 353 connues sont menacées

°°°°

sources: extraits basés sur des textes: 

Natagora la magie des migrations; AVES le déclin des hirondelles; ARB la biodiversité et le changement climatique; binette&jardin; oiseaux-birds; NHU-bretagne; INPN écosphère patrimoine naturel; LPO, observatoire des hirondelle; balades naturalistes; hirondelle.oiseaux; abri-animaux; gira-sole.info

rédaction:

gira-sole.info

mai 2020

______________________________________________________________________________


 Le Pélargonium et le Géranium, quelle différence…..


Avec le printemps qui s'annonce bientôt de son bon côté, qui de nous ne pense décorer son balcon avec des jardinières de "géraniums". 

Géraniums et Pélargoniums (promessedefleurs)


 Un peu d'Histoire...    un peu de Botanique...

Surnommé 'le roi de tous les balcons' cette plante a été introduit dans nos régions vers 1600 par les Hollandais depuis le Cap de Bonne Espérance. La garnison fût accompagner par des médecins et pharmaciens militaires passionnés de botanique. Ils inspectèrent la flore du pays et découvrirent ainsi de nombreux espèces qui ont été introduites vers 1632 en Europe par un botaniste qui s'appelle John Tradescant. 

Les "Géraniums des balcons" et les "Géranium lierre" sont appelés ainsi à cause de la forme de leur feuillage héritée de leurs deux parents qui sont Pélargonium peltatum et Pélargonium lateripes. Tous les deux genres classés dans la famille des 'geraniaceae' ont en commun un fruits allongé en forme de bec, composé de 5 loges unitaires contenant chacune une graine. C'est ce critère qui fit que, le genre Pélargonium et le genre Géranium ont été classés sous le même nom "Géranium" par Carl von Linné en 1753 qui a classé les "géraniums" de l'hémisphère sud dans le même 'genre géranium' que les géraniums de l'hémisphère nord en se basant sur leurs capsules de graines similaires. 

Or il s'avère pourtant que de grandes différences existent entre eux. Les géraniums de l'hémisphère nord sont des plantes vivaces dont la partie aérienne disparait pendant l'hiver pour repousser au printemps, ce qui les rend insensibles à des températures négatives, tandis que les géranium de l'hémisphère sud, aussi vivace mais sont plutôt des tropicales, gardent leurs feuillage l'hiver, ce qui les rend vulnérables dès 2°C, d'autant plus que la terre est humide.

C'est quand en 1789, le botaniste Charles Louis L'Héritier corrigea Linné sur les bases d'autres caractéristiques botaniques, distingua les deux genres, par 'Géranium vivace' et 'Pélargonium'. Mais le nom de Pélargonium peine encore a être accepté, le nom Géranium persista et ainsi naquit la confusion qui existe encore aujourd'hui.


Bec de Grue et Bec de Cigogne….

Les deux genres appartenant à la famille des géraniacées. Le genre Géranium dont le nom vient du grec geranos qui signifie grue car le fruit ressemble à un bec de grue.  Les géraniums  ont 5 pétales, 5 sépales et 10 étamines.  


Le genre Pélargonium dont le nom vient du grec pelargos qui signifie cigogne car le fruit a un bec de cigogne. Le Pélargonium se reconnait à ses grandes fleurs à six pétales qui poussent en grappes. 

Odorants, ce ne sont pas les fleurs du pélargonium mais ses feuilles qui dégagent un parfum délicats.

°°

Le Géranium vivace, une plante sans problèmes...


Géranium vivace (gira-sole.info)

Le géranium vivace est une plante facile à vivre. Au jardin il est un bon couvre-sol parfait sur les talus, les massifs bas et les rocailles. toujours plus nombreux, les Géraniums vivace connaissent un engouement croissant de la part des jardiniers. Ils se déclinent sous toutes les formes, toutes les couleurs et s'adaptent à n'importe quelle situation. Très faciles à cultiver, rustiques, florifières, ils ont tous les avantages. Le Géranium vivace est une plante pérenne, aussi florifiante qu'une plante annuelle. La plupart des variétés viennent du sud de l'Europe et des Balkans, ne sont pas gélifs, tous résistant à des températures pouvant descendre jusqu'à -20°C.


Feuillage du G. vivace (gira-sole.info)

Le feuillage est souvent de petite taille, dense et vert. Certains cultivars sont pourpres ou dorées, mais ce ne sont que quelques exceptions. D'une espèce à l'autre, les feuilles sont plus ou moins découpées. L'ensemble du feuillage forme une touffe compacte. L'ensemble des feuilles est caduque, mais le Géranium est une plante rhozomateuse, elle ne disparait pas totalement en hiver pour réappaître dès les premiers beaux jours. Sa floraison s'étale du printemps à la fin de l'automne selon les espèces. De croissance rapide, ils s'étalent facilement sur plusieurs centimètres et prennent leur taille adulte en à peine deux ans. 


Le Géranium vivace se plait d'une exposition plein soleil, mais supporte toutes les expositions de préférence dans un sol frais, riche et bien drainé.

°°

 Le Pélargonium, le roi des balcons..


Pélargonium (gira-sole.info)


Originaire d'Afrique australe, de l'Amérique du Sud, on retrouve certaine espèces en Australie ou encore en Nouvelle Zélande, le Pélargonium est lié au mélange des climats tropicaux et tempérés. Cette plante vivace uniquement dans les régions au climat doux, dans nos régions la plante est parfois frileuse est généralement cultivée comme annuelle. Semi-rustique à non rustique, le Pélargonium peut supporter une température de 2°C, mais certaines variétés sont plus à l'aise en pot, tandis que d'autres trouvent leur place dans les massifs, les rocailles ou en bordure. Ces plantes supportent bien la sècheresse et préfèrent une exposition ensoleillée, mais dans une terre riche, fertile et fraîche .


Pélargonium (gira-sole.info)

Le genre de Pélargonium représente une grande diversité au niveau des couleurs, des fleurs, de la forme des fleurs et du port des plantes. 

Ce genre est relativement important au niveau botanique avec presque 300 espèces recensées et des  milliers d'hybrides classés dans de différents groupes horticoles.

Le Pélargonium se reconnaît à ses grandes fleurs à six pétales qui poussent en grappes, d'une seule couleur ou de plusieurs couleurs, du rouge vif ou foncé, au blanc, en passant par le violet, le rose foncé ou clair.


(promessedefleurs)

Le Pélargonium présente une large diversité de variétés, grandiflorum à grande fleurs, hedereafolium au feuilles de lierre, odorante ou zonale. 

Le Pélargonium zonale, le classique des massifs et des balcons, apprécié par son beau feuillage et ses grosses tête florales. Très facile à cultiver dans les pots ou les massifs, le Pélargonium est utile pour former de belles taches de couleur. 


Les Pélargoniums à feuillage odorant se plaisent aussi sur les terrasses ou en bordure d'allée pour profiter de leur parfum qui dégage une odeur de pomme, de citron ou encore d'orange.

Pélargonium lierre (visoflora)

Le Pélargonium lierre ou pelargonium peltatum - pelargonium x hederaefolium se distingue par son port très étalé ou retombant. Ses rameaux grêles, pouvant atteindre 1m de longueur, portent de petites feuilles vernissées. 

Il existe de nombreuses variétés à fleurs simples et doubles et au feuillage panaché,  qui  conviennent surtout à la décoration des jardinières, des vasques et des suspensions.


 Le Pélargonium des Fleuristes…

Le pelargonium X domesticum, ou pelargonium régal est issu d'un croisement horticole de plusieurs espèces de pélargonium. Le Pelargonium cucculatum, hybridé dès le 18e siècle avec le pelargonium fulgidum, le pelargonium angulosum et le pelargonium grandiflorum. Ainsi sont nées et sélectionnées, au fil des siècles, de nombreuses variétés de pélargoniums fleuristes. Par rapport au pélargonium zonal et au pélargonium lierre, le pélargonium des fleuristes est caractérisé par les grandes fleurs tachetées, dont la durée de floraison progresse avec les nouvelles sélections.

Pélargonium regal (promessedefleurs)

Le pélargonium du groupe regal est une petite plante arbustive, haute jusqu'à 60cm et large de 40 à 50cm. Il développe d'épaisses tiges ligneuses, porte des feuilles alternes, pétiolées, au limbe palmé, un peu coriace, plissé est fortement denté. Les inflorescences sont rassemblées en ombelle dense. 

Les fleurs, aplaties ou ondulées, sont larges jusqu'à 8cm de diamètre. Les corolles, légèrement irrégulières sont formées de 5 pétales ou d'avantage, maculée de larges taches centrales, parfois frisées et ourlées d'une couleur claire. 


L'espèce P. cucullatum était mauve à l'origine, les autres espèces ont enrichi la gamme avec le rouge, du saumon, du blanc. Les pélargonium regals montrent souvent des fleurs de couleur multiples. 

Pélargonium grandiflorum (plantis-info)

Si les premiers pélargoniums des fleuristes ne fleurissaient autrefois qu'en mai à juin, puis en septembre, les hybrides modernes sont maintenant capables de fleurir le long de l'été. Le Pélargonium à grandes fleurs ou  pelargonium grandiflorum se reconnaît à ses grandes fleurs en trompette qui se montrent en grappes. Les fleurs ont six pétales, à admirer en violet clair, rose vif, rose clair, rouge foncé, rouge vif ou en blanc. 

Cet hybride est principalement cultivé pour l'intérieur. Il peut toutefois séjourner tout l'été dehors, s'il est protégé des intempéries. 

Enfin il existe des espèces de pélargonium à feuillage odorant et décoratif, issus de nombreuses hybridations horticoles. Ils peuvent être plantés, décorés les balcons et terrasses, près d'une allée ou d'une entrée où ils dégagent leurs parfums subtils qui se rapprochent de celui de la carotte, de la citronnelle, de l'orange ou encore de l'eucalyptus.


Pélargoniums feuillages (promessedefleurs)


°°

Le Géranium et le Pélargonium, un point commun...  vertus et bienfaits pour la santé...

Déjà Dioscoride fait mention du Géranium au 1er siècle après J.C. pour ses vertus médicinales. 

Depuis des siècles, le pélargonium est utilisé en phytothérapie moderne par les Fingos, les Xhosas, les Zoulous et les Basothos. En effet, les phytothérapeutes y reconnaissent les vertus médicinales et recommandent ainsi la racine du pélargonium pour aider à réduire les symptômes d'infection respiratoires dont la pneumonie, la sinusite, la toux, les maux de gorges et le rhume. Plus encore, le recours à cette plante vivace est préconisée pour prévenir les infections secondaires comme la bronchite.

Dans la majeure partie des cas, le géranium du Cap sert de substitut aux antibiotiques dans certaines de ces infections. Pour mieux comprendre les vertus assainissantes du pélargonium, on notera que ce dernier combat les micro-organismes présents dans les poumons et les voies aériennes supérieures, ce qui facilite la respiration dans le cas d'une bronchite ou toute autre forme d'infection respiratoire. 

Cette plante est très souvent recommandée en hiver où, les petits maux de gorge et affections respiratoire sont récurrentes.

Par ailleurs, le pélargonium est préconisé dans les cas de stress, de fatigue, de baisse du tonus, car, grâce aux propriétés thérapeutiques qu'il renferme, on note sa capacité de renforcer le système immunitaire. (conseil: demander à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce remède)

°°

Bien évidemment, ces plantes tous deux "cousines",  ont comme point commun de répandre la bonne humeur autour d'elles  -  ces fleurs expriment un sentiment amoureux

            Offrir un bouquet de Géranium signifie :

                                                                                  "Je suis heureux près de vous"

__

sources: 

terra-botanica-thouars ; la terre est un jardin ; au jardin.info ; le jardinier malin ; gammvert ; les geraniums ; promesse de fleurs ; rustica ; gira-sole.info

avril 2020

rédaction:  gira-sole.info


______________________________________________________________________________ 


Équinoxe de Printemps, le renouveau dans la nature….  

Cette année l'équinoxe du printemps se produira le vendredi 20 mars 2020 à 04:49:36 hres. 

Cet évènement marque le premier jour astronomique du printemps dans l'hémisphère Nord 

Le terme équinoxe provient du latin aequinoctium  -aequus = égal / -nox = nuit, noctis. À l'équinoxe, jour et nuit ont une durée identique. Un équinoxe est un point de l'orbite terrestre qui est atteint lorsque le soleil est exactement au zénith sur l'équateur terrestre.

L'équinoxe correspond aussi au point d'intersection de l'écliptique -trace de la trajectoire apparente du Soleil sur la sphère céleste- et de l'équateur terrestre. 

Une année connait deux équinoxes: 

le premier vers le 20 ou 21 mars, 

le deuxième vers le 22 ou 23 septembre.

Pour bien comprendre les saisons et les équinoxes en particulier, il faut être conscient que nous observons sur Terre que des mouvements apparents, les mouvements réels des astres étant bien différents. 

Tout le monde voit le Soleil tourner autour de la Terre, alors que c'est la Terre qui tourne sur elle même en 24 heures, mouvement responsable du jour et de la nuit et autour du Soleil en 365 jours 1/4 dans un plan appelé plan de l'écliptique, mouvement responsable des saisons.

°

Qu'est-ce qu'une saison au sens astronomique? 


Les termes des saisons sont associés à des durées qui commencent à des dates précises associées à des positions Terre-Soleil remarquables: 

-printemps du 21 mars au 21 juin 

-été du 21 juin au 23 septembre 

-automne du 23 septembre au 21 décembre

 -hiver du 21 décembre au 21 mars 

à un ou deux jours suivant la date exacte des équinoxes et solstices, qui change à cause des années bissextiles entre autres. Dans ce sens astronomique, ces termes s'appliquent aux deux hémisphères. Mais il est d'usage aussi d'utiliser ces termes dans le sens saisons météorologiques, été: saison chaude - hiver : saison froide. Dans ce sens, il faut bien préciser, si l'on est dans l'hémisphère nord ou sud.

Les équinoxes et les solstices sont des dates précises qui encadrent les saisons. Celles-ci sont des espaces de temps divisant l'année en quatre périodes, les saisons. Solstices et équinoxes correspondent donc à des époques et à positions remarquables de la Terre sur son orbite autour du Soleil. L'axe de rotation de la Terre est incliné de 23°27 par rapport à la normale au plan de l'écliptique, plan de l'orbite de la Terre. Il reste parallèle à lui-même pendant la rotation de la Terre autour du Soleil. Ces changements d'inclinaison du Soleil par rapport à l'horizon, lors de son mouvement diurne, pour l'hémisphère nord soit haut sur l'horizon, en été, soit bas en hiver. C'est l'inverse pour l'hémisphère sud. Ces changements d'inclinaison ont aussi pour conséquence directe, les changements de la durée des jours et des nuits tout au long de l'année. Et en conséquence, ces deux effets, hauteur du Soleil et durée des jours, sont deux principaux facteurs des variations d'ensoleillement au cours de l'année.

(extraits basés sur des textes de planet-terre.ens.lyon)

gira-sole.info

mars 2020 

°°°°° 

L'épanouissement du printemps... 

Le printemps, du mot latin primus = premier, et tempus = temps. Primus tempus, ou primevere, du mot primus et ver = prima-vera ou prins = début ou commencement, printas de l'ancien français ou el prin d'este = début de l'été. Puis il y a le mot vernalis = printanier qui a donné en français vernal. Ce terme s'emploie surtout dans le domaine de l'astronomie : 

le point vernal, c'est l'équinoxe du printemps


Le Printemps est la saison marquant traditionnellement le renouveau dans la nature, est l'une des quatre saisons des zones tempérées, précédant l'été et suivant l'hiver. Cette demi-saison correspond aux mois de mars, avril et mai dans l'hémisphère Nord, Il caractérise par le radoucissement du temps, la fonte des neiges, le bourgeonnement et la floraison des plantes, le réveil des animaux hibernants et le retour de certains animaux migrateurs. 

°°

Le Printemps se plante en Automne, pourquoi ? 

En  automne, les températures encore relativement positives, mais qui continuent à diminuer progressivement, de l'humidité présente, permettent aux plantes de s'enraciner efficacement. Peut-être certaines plantes ne passeront pas l'hiver, s'il est rigoureux. 


D'autres, en revanche seront bien plus fortes au printemps, prêtes à se développer rapidement, à fleurir généreusement et à résister par la suite mieux à un été sec. C'est du côté des bulbes qu'on trouve les premiers messagers du printemps. en particulier, les bulbes de petite dimension profitent de la chaleur et les premiers redoux offrent un spectacles extraordinaire.

°°

Le perce-Neige, de son nom grec Galanthus nivalis   Gala= lait - anthos= blancheur - nivalis = neige, 

appartient à la famille  des liliaceae ou amarylleaceae, est l'espèce la mieux connue et largement cultivée. Originaire de l'Europe du sud, depuis les Pyrénées à l'Asie mineur, la Turquie et du Caucase. La plupart des espèces et variétés fleurissent en fin d'hiver , au premier redoux, de janvier à mars. Particulièrement rustique, le perce-neige, peut être cultivé dans les régions froides des montagnes à 600m d'altitude. Le froid hivernal est nécessaire à la formation de la fleur. 


On l'apprécie dans nos jardins, elles font merveille sous les arbres.. Cette espèce est précieuse pour la floraison durant la saison froide, un messager, annonceur du retour du printemps. 

Le perce-neige signifie dans le langage des fleurs : j'espère

°° 

Le Crocus, krokos.. vient du grec qui signifie safran. Il appartient à la famille des iridacea. Originaire des hauts plateaux situés au nord et à l'est des régions méditerranéennes. Le genre comprend environ 80 espèces et variétés intéressantes. Le crocus, bien connu des jardiniers, est une plante bulbeuse vivace à floraison printanière et automnale selon les espèces. Ses fleurs unies, panachées, rayées ou encore dégradées peuvent se décliner en différentes couleurs. Dans les pelouses, le crocus se multiplie facilement et naturellement d'une année sur l'autre sans entretien particulier. Quand le crocus est planté en groupe, il forme de magnifiques nuages de couleur dans les pelouses. Le Crocus sativus, est le crocus safran. Le safran est extrait à partir des stigmates orange-rouge de la fleur. Les fleurs, mauves apparaissent en septembre-octobre. 

La plante étant stérile, elle ne peut se multiplier que par ces bulbes. Le safran a sa place dans le parterre des plantes aromatiques, mais aussi au jardin de rocaille ou avec d'autres bulbes au milieu d'une pelouse.

°° 

La Pâquerette ,  ou bellis perrenis L (Linné)

appartient à la famille des asteracea, de son nom latin bellus = diminutif familier de bonus, bon, 'jolie, gracieux' et perennis = vivace. Le nom Français 'Pâquerette' vient du latin chrétien Pasche 'pâque', en référence à l'époque de floraison, fleur de Pâques. La pâquerette est une plante vivace rustique, qui est souvent cultivée comme bisannuelle. Originaire de l'Europe et de l'Asie, elle est repartie dans toute la France. 

Elle se plait partout, dans les plaines, les collines, pelouses ou au bord des chemins. Les bellis perennis, ou pâquerettes vivaces sont les variétés les plus cultivées. La floraison s'étend de mars à septembre, des petites fleurs blanches, roses frangées de rouge s'épanouissent sur des pédoncules de 10 à 15 cm. Les fruits, sans intérêt décoratif, renferment des petites graines qui se sèment spontanément. La pâquerette est une plante connue de tous et compagne des amoureux au moment de conter fleurette.

°° 

Narcissus ou Jonquilla,  ou narcisse et jonquille

appartiennent à la famille des amarylliaceae. Bien que le nom botanique de ces fleurs soit 'narcisse', on les appelle parfois 'jonquille'. Ce sont des plantes vivaces, bulbeuses, généralement rustiques. Les narcisse comptent parmi les fleurs les plus populaires du printemps. Il existe plus de 60 espèces sauvages et plus de 8000 variétés, hybrides ou cultivars. Les fleurs portent une couronne plus ou moins détachée au centre des pétales. La couleur de base des narcisses varie du blanc au jaune. La couronne peut être foncée, jaune, saumonée ou orange. Les narcisses sont des fleurs synonymes au printemps symbolisant la renaissance et les nouveaux débuts. 

La légende qui associe cette fleur gaie à la bonne fortune, nous avertit que, si l'on offre une seule jonquille, elle portera malheur. N'oubliez pas d'offrir les jonquilles en bouquet!

___________

mars 2020

 gira-sole.info

______________________________________________________________________________


Prunus amygdalis dulcis -  Amandier, Arbre magique….  



L'Amandier, de son nom latin prunus amydalus, prunus cummunis ou prunus dulcis, est un arbre fruitier à coque, appartenant à la famille des rosaceae,rosacées. Du genre des  amygdalacées, amygdalis, vient du grec amygdalus qui désigne amande, ou prunus vient du latin. L'origine de l'amandier est l'Asie centrale, de Perse, des contre-forts afghans et du plateau iranien. Dès le 5e siècle avant J.C., l'amandier fut introduit progressivement vers la Grèce, il est répandu  en Italie, en Espagne il aurait été introduit par les Phéniciens, en Afrique du Nord par les Arabes et en France au Moyen-Âge, vers 1548, mais l'amandier est déjà cité dans les textes datant de l'époque de Charlemagne 742-814. Beaucoup plus tard, ce n'est qu'en 1858, qu'il fut acclimatisé et cultivé dans le nord de la Californie -région de Sacramento, qui aujourd'hui est le premier producteur.

Amandier, feuilles, fleurs et fruits...

L'habitat de l'amandier est plutôt méditerranéen, il aime les positions ensoleillées, résiste à la sècheresse, cultivé en arbre de plein vent, mais craint les gelées printanières. L'amandier peut atteindre un âge entre 80 et 100 ans. Il se dresse de 8m de haut. Jeune, son port est élancé, avec l'âge, sa forme peu à peu s'aplatit, de même que les branches et le tronc se tordent. son écosse gris-brun, se fissure, laissant apparaître des plaques d'écailles. Ses racines, d'un système important, lui permet d'être plus résistant au froid et aux gelées. 


De feuillage caduc, simple, de couleur verte intense à la face supérieure et grisâtre de la face inférieure. Les longues feuilles caduques, de forme lancéolée et aux bords finement dentés. 


La floraison très précoce avant la foliation, à la fin du mois de février, ou parfois plus tôt, si le temps le permet, apparaissent  les magnifiques fleurs blanches ou rose fragil, seules ou regroupées par deux et formées de cinq pétales. Un étonnant tableau dans un paysage encore hivernal. 


La pollinisation est effectuée par le vent et les abeilles. Fleurissant à une époque où il y a peu d'insectes, il est recommandé de la positionner bien exposé au vent. Les fruits,  ou ovoides veloutés, ont besoin de chaleur pour faire mûrir l'amande qu'il renferme. 


L'amande est une drupe oblongue, la partie charnue n'est pas comestible. Elle entoure une coque ligneuse et criblée de trous, dure et fragil. A l'intérieur de laquelle sont longées une ou plusieurs graines amadons comestibles de couleur cannelle. On récolte les amandes fraîches de mai à juin, les amandes sèches de septembre à octobre. 


Pour les conserver, on laisse les amandes étalées dans un endroit couvert pendant une dizaine de jours. La conservation dure une année environ, dans un endroit frais et sec. Les fruits de l'amandier sont la principale raison de la culture de l'amandier. Il n'en reste pas moins que la beauté de ses fleurs et son écorce, en font un bel arbre d'ornement

Les amandes impropre à la consommation sont généralement utilisées pour extraire une huile utilisée en pharmacie et en cosmétiques.

Le principal défaut de l'amandier est sa  floraison très précoce dans l'année. Cela rend donc très sensible aux gelées hivernales, car une température de moins de 2,5°C suffit à anéantir sa floraison. L'amandier planté en pleine terre est très peu exigeant et demande peu de soins. Très gourmand en eau, il doit être arroser régulièrement durant les premières années.

°° 

Un peu d'Histoire…

L'Antiquité avait vanté l'amande comme onguent. Arbre mythique, l'amandier fleurissait les jardins de Babylone, tandis que la Bible évoquait ses fruits comme précieux aliments de subsistance grâce à leur teneur en vitamines. Mais c'est au Ve siècle que l'amandier, originaire d'Asie Mineure, fut introduit sur le pourtour méditerranéen par les Arabes. 

Il fallut attendre le XVIe siècle et Olivier de Serres 1539-1619, un agronome fou de cultures expérimentales, déjà à l'origine de la culture de la betterave er du maïs en France, pour que l'amandier soit vraiment cultivé dans le midi de la France.  (source : provence - itinéraires gourmands)

°°°°°°°°°°°°

prochainement :  

les grands noms de l'agriculture en France  - 

Olivier de Serres - Théâtre d'agriculture et mesnage des champs...


°°°°°°°°°°°°°

Calissons d'Aix-en-Provence 

On distingue la variété sativa qui produit l'amande douce consommable et la variété amère -amanda amara. L'amande douce est riche en acides gras, protéines, calcium, fer, magnésium, phosphore, potassium, vitamines B1, B2 et E. Les amandes douces sont récoltées 'en vert' avant la  maturé, pour être consommée en fruits frais en juillet, ou 'en coque' à la fin de l'été, pour la fabrication de nougat, calissons, dragées..

Le calisson égal à 14 grammes de douceur, mais l'origine des bonnes choses nous échappe. Pour les un, les calissons d'Aix apparurent pour la première fois lors du mariage du roi René, en 1473. 

Que le cuisinier du souverain, affligé du regard toujours triste de la future reine, inventa ces friandises qui éclairèrent son visage d'une expression de ravissement, 'lou calin soun'. 

On dit aussi que leur forme emprunte celle des vaisseaux antiques qui arpentaient les mers, ou encore celle des navettes des marins employés à ravauder leurs filets de pêche. 

Les véritables et authentiques calissons, sont fabriqués à Aix-en-Provence, gratifiés de leur appellation d'origine. 

Emblématique, le calisson qui a traversé l'histoire d'Aix, s'est aussi fait compagnon des 13 desserts du Noël provençal. (source: provence - itinéraires gourmands)

°°

Le Nougat de Montélimar..

 Si l'encyclopédie lui attribue des origines latines, Nux gatum - gâteau aux noix, la légende prétend que son nom vient de l'expression 'tu nous gâtes' et avérée ou non, elle sonne juste, car le nougat est composé d'un harmonieux mélange de sucre, de miel, de blancs d'œufs, le tout parfumé de vanille et parsemé d'amandes. (source: provence - itinéraires gourmands)

 

La fabrication du nougat entretient le mystère...

 

Comment un produit en apparence si simple peut revêtir des goûts et des textures si différentes? 

Le nougat Arnaud Soubeyran perpétue depuis près de 200 ans la fabrication artisanale du nougat cuit au bain marie dans des chaudrons de cuivre. La société Arnaud-Soubeyran, artisan-confiseur à Montélimar, a su conserver les secrets de fabrication du nougat depuis 1837, en cuisant le nougat au chaudron selon un procédé  artisanal, qui permet de développer tous les arômes du miel et des amandes. 

Il existe sur place, un Musée du Nougat en un lieu unique à Montélimar, qui retrace l'histoire du nougat. Adresse à ne pas rater : 

Fabrique et Musée du Nougat de Montélimar- zone commerciale Sud à 26204 Montélimar Cedex     Achat en ligne  : www.nougatsoubeyran.com   -  info@nougatsoubeyran.com

°°

L'Huile d'Amande douce..

Les amandes amères contiennent de l'acide cyanhydrique  toxique à forte dose. Elles sont réservées à l'industrie de la parfumerie, huile, savons, parfum.. L'huile d'amande douce est composée principalement d'acide vaccinique, linoléique et palmitique. Elle est riche en acides gras insaturés, elle est inodore et claire, elle est adoucissante, nourrissante et calmante. Peu absorbée pat la peau, elle est souvent utilisée en huile de massage, car elle contient des glucosides, des vitamines et des sels minéraux. 

L'huile d'amande douce est  un produit naturel, idéal pour protéger les peaux sensibles.

°°°

février 2020  

 gira-sole.info

______________________________________________________________________________


Abies alba  -  Picea abies   -  Picea excelsa, quelle différence ?


La langue populaire fait souvent l'amalgame entre c'est espèces, voire avec tout ce qui porte des  aiguilles et embaume la résine, comme les mélèzes, les pins, les cèdres et aussi notre sapin de Noel. Pour distinguer les Picea des Abies, il suffit de regarder  la cime de sujets matures qui portent des cônes oblongs pendants contrairement à ceux des sapins blanc.

Picea excelsa - Sapin de Noël


Notre sapin de Noel, Picea excelsa n'a souvent du sapin que le nom.  Cette espèce la plus courante, très apprécié de nos fêtes de fin d'année. entre 2000 et 1200 avant J.C. à l'époque des Celtes, on parlait déjà d'un arbre 'l'Épicea = arbre de l'enfantement', puisqu'on considérait ce jour du 24 décembre comme la naissance du soleil. Les Celtes avait déjà adopté un calendrier des cycles lunaires. A chaque mois lunaire était associé un arbre, l'épicea fut celui du 24 décembre, jour du solstice d'hiver, un arbre symbole de vie, qui était décoré de fruits, des fleurs et du blé. C'est que la tradition du sapin de Noel est apparue au XIe siècle en Europe, plus précisément en Alsace.


°°°°°

L'épicéa commun… 

Picea abies - Épicéa commun

L'épicea commun  de son nom latin Picea abies - arbre de résine, Picea issu de la racine indo-européen 'pic', la poix, vient du latin 'pix' - et Abies, en raison de sa ressemblance avec le sapin, plus anciennement  excelsa = élevé,  était employé pour rappeler sa taille élevée. Originaire du Nord de l'Europe, d'une région qui s'étend des plaines de Scandinavie aux Balkans, où il forme des forêts au dessus de 700 à 800m. en France il affiche une préférence pour le Nord-Est. Il se rencontre indigène dans les Vosges, le Jura, le Morvan et surtout dans les alpes du Nord jusqu'à 2000m.

L'épicéa commun appartient à la famille des Pinacées, comme le Cèdre, le Mélèze, le Pin, le Sapin, l'épicéa commun est le plus haut des résineux indigènes. 

Sa belle couleur vert sombre en fait un sujet apprécié. Peu difficile sur la nature du sol et du climat, il constitue de profonde forêts. 

Son bois, de teinte blanchâtre, tendre à grain fin, apprécié de l'artisan luthier ou du charpentier. Son écorce se détachant par écailles brun rougeâtre à gris, d'où le nom sapin rouge. 

Ses rameaux sillonnés, tombant en entier.

Jeunes pouces - cônes pendants

Son feuillage persistant, aiguilles implantées tout autour du rameau, parfois tordant, bien soudées, aux extrémités piquantes disposées en brosse, d'une couleur verte sombre.

Ses fruits, les cônes pendants parfois arqués, tombant en entier, ce qui fait que l'on trouve des  'pommes d'épicéa' au pied des l'arbres.



Ce grand arbre, dont le port varie selon la station et l'altitude, présente en général un houppier pyramidal, régulier surtout chez les sujets isolés. 

Les branches sont inclinées vers le bas et portent des rameaux pendants, ce qui donne à la branche une allure de "queue d'épagneul". 

Les vieux arbres ont une cime toujours conique. Il mesure en général de 30 à 50 mètres, voire 70 mètres pour les vieux sujets. 

Sa longévité varie entre 300 et 700 ans.

Écorce rougeâtre

Son bois, de faible densité, mais résistant, facile à travailler, est avantageux pour les travaux de charpente en raison de sa régularité de son tronc. Il sert à la fabrication des tables de résonance de divers instruments. Il faut pour cela des arbres ayant poussé lentement, uniformément et régulièrement. L'épicéa fournit également une pâte tendre dotée de fibres longues appréciées pour la papeterie. Son écorce est employé pour le tannage.


°°°°°

Le sapin pectiné ou sapin blanc …